«1, Rue Sésame»: Ernest et Bart sont-ils gay? Le débat s’enflamme

178

Des fans se sont longtemps posé la question: Ernest et Bart, marionnettes de «1, rue Sésame», sont-ils gay? Le débat a repris après que l’un des scénaristes du célèbre programme télévisé pour enfants l’a confirmé en parlant d’eux comme «un couple aimant», avant de sembler se rétracter. Face à l’avalanche de réactions, certaines outrées, d’autres ravies, les créateurs de cette émission culte, adaptée en plusieurs langues et diffusée à travers le monde, ont assuré mardi dans un communiqué que les deux personnages n’avaient «pas d’orientation sexuelle». Cette vieille polémique avait repris avec une interview publiée dimanche sur le site LGBT Queerty de Mark Saltzman, l’un des scénaristes. Ce dernier a répondu à la question de savoir si Ernest et Bart étaient homosexuels par l’affirmative. «J’ai toujours senti que (…), quand j’écrivais Bart et Ernest, ils l’étaient», a-t-il dit, en disant que les deux personnages présentaient des caractéristiques du couple qu’il formait avec «l’amour de (sa) vie», Arnold Glassman, mort en 2003. «Je ne pense pas que j’aurais pu les écrire autrement que comme un couple aimant», a-t-il ajouté, en affirmant que «la dynamique» entre les deux colocataires à l’écran reflétait celle entre son partenaire et lui, l’un étant «chaotique», l’autre «obsessionnel-compulsif». Mark Saltzman a toutefois semblé faire marche arrière dans un entretien téléphonique avec le «New York Times» mardi soir, jugeant que ses commentaires avaient été mal interprétés. «En tant que scénariste, vous apportez à votre travail ce que vous connaissez», a-t-il dit en référence à sa relation avec son partenaire. «Au milieu de ce boucan, ça s’est transformé en Ernest et Bart sont gay. Il y a une différence», a-t-il ajouté. Sesame Workshop, l’organisation qui a créé le programme, a assuré qu’Ernest et Bart n’étaient que «meilleurs amis». «Ils ont été créés pour apprendre aux enfants en maternelle que les gens peuvent être amis avec des personnes très différentes d’eux», a-t-elle indiqué dans un communiqué publié sur Twitter. «Même s’ils sont identifiés comme des personnages masculins et possèdent plusieurs caractéristiques humaines (comme la plupart des marionnettes de «1, Rue Sésame), ils restent des marionnettes et n’ont pas d’orientation sexuelle», a-t-elle ajouté. L’organisation a dû préciser quelques heures plus tard, également sur Twitter, que «Sesame Street» avait «toujours appuyé l’inclusion et la tolérance». Mais «Bart et Ernest sont meilleurs amis», a-t-elle insisté.
Sesame Workshop avait déjà démenti en 2011 que ses deux marionnettes soient homosexuelles, en réponse à une pétition demandant qu’Ernest et Bart se marient durant l’un des épisodes. Qu’ils soient gay ou non, Ernest et Bart sont devenus un symbole. En 2013 déjà, pour illustrer des décisions historiques de la Cour suprême américaine sur le mariage homosexuel, le magazine «New Yorker» avait justement choisi de les mettre en couverture, l’un posant affectueusement la tête sur l’épaule de l’autre.