A. BRUGERE (PIWI+, TÉLÉTOON+ et C+ Family): « Nous misons sur la diversité des formats »

51

A l’approche des vacances scolaires, les chaînes jeunesse renforcent leur programmation. Au sein du Groupe CANAL+, les trois chaînes dédiées aux enfants et à la famille sont sur le qui-vive : PIWI+, TÉLÉTOON+ et CANAL+ Family. Ces dernières s’adressent respectivement aux plus petits, aux pré-adolescents et à toute la famille, affirmant à chaque fois et pour chaque âge leur ambition : la découverte du monde, empreinte de créativité́ et d’humour, de plaisir et d’évasion, et d’une présence culturelle française et européenne. Détails et perspectives avec Audrey BRUGÈRE, Directrice du Pôle Jeunesse du Groupe CANAL+.

MEDIA +

Autour de vos trois chaînes jeunesse, quelles sont vos ambitions ?

AUDREY BRUGÈRE

Renforcer la complémentarité de l’offre et asseoir une ligne éditoriale qui se décline sur trois cibles d’âges: les plus petits, les 6-10 ans et les familles. A chaque fois, nous essayons d’avoir une vraie cohérence entre les chaînes PIWI+, TÉLÉTOON+ et CANAL+ Family, en proposant la découverte du monde des autres, avec une touche à la fois d’humour, de décalage, de créativité, de plaisir et de divertissement. Cela nous semble le véritable ADN de CANAL+ que nous tentons de décliner pour les enfants.

MEDIA +

Du fait de la multiplicité des chaînes jeunesse dans le PAF, comment marquez-vous votre différence ?

AUDREY BRUGÈRE

En diversifiant les formats ! Nous proposons évidemment de l’animation qui nous permet d’offrir des univers très variés. Pour autant, nous avons décidé d’installer d’autres piliers éditoriaux comme le cinéma récent avec une offre en première exclusivité («Paddington 2», «Ferdinand», «Le Labyrinthe, le remède mortel»,…). Nous développons en parallèle une offre de documentaires avec CANAL+ Family pour les pré-adolescents.

MEDIA +

Comment déployez-vous le documentaire destiné au jeune public ?

AUDREY BRUGÈRE

Nous traitons de la «pop culture» de manière singulière. C’est le cas sur CANAL+ Family avec «Dianoura» (29’) autour de la musique classique, «Ma classe Danse» (90’) dédié à l’opéra et à la danse, «C’est Neymar, la meuf !» (90’) sur le football féminin, mais aussi «Chers corps» (90’) autour du corps des pré-adolescentes. Cette offre a été développée avec Christine Cauquelin, la directrice des documentaires du groupe CANAL+. Nous voulons tirer sur ce fil en nous adressant par ailleurs aux plus petits. C’est une façon de nous différencier à travers des images réelles.

MEDIA +

L’incarnation des chaînes jeunesse à travers des programmes de flux s’est raréfiée. Quelle est votre logique ?

AUDREY BRUGÈRE

Pour nos trois chaînes, il est important d’avoir des vraies figures qui les incarnent. Sur PIWI+, nous avons lancé ces derniers mois «123 Cuisine», l’émission culinaire présentée par Louise Denisot. Nous proposions déjà des cours de yoga pour tout-petits avec «123 Piwi». On réfléchit aujourd’hui à un nouveau projet autour des loisirs créatifs. Concernant TÉLÉTOON+ pour les 6-10 ans, nous capitalisons sur deux émissions : «Drôle de Manoir» et «École Aventure» qui restent événementielles. Pour mai 2019, nous préparons «Nuit blanche au musée» (10X45’) avec Vivendi Entertainment et Flab Prod. Il s’agira d’une reconstitution du plus gros musée du monde dans lequel on va enfermer des enfants toute une nuit (enfin presque) en leur donnant un tas d’énigmes à résoudre pour sortir du musée. Quant à CANAL+ Family, nous nous adressons aux 10-12 ans avec une nouvelle émission, «Toussa Toussa» (Studio Bagel/ Remembers – 10X26’), un rendez-vous décalé et créatif sur l’actualité, porté par Tony Vernagallo.

MEDIA +

Et parmi vos priorités ?

AUDREY BRUGÈRE

Il est important de créer des passerelles entre CANAL+ et CANAL+ Family. En ce sens, nous sommes allés chercher Augustin Trapenard pour qu’il nous propose «21cm de plus en family» (Flab Prod – 5X1’30’’), une déclinaison familiale de son émission littéraire. Dans un autre style, Stéphane de Groodt prête sa voix au format court d’animation «Sans faute(s)» (KM – 52X2’) pour apprendre à bien orthographier un mot ou une expression.

MEDIA +

Achats, préachats, coproductions, comment vous positionnez-vous sur l’animation ?

AUDREY BRUGÈRE

Depuis quelques années, nous renforçons à la fois nos coproductions et nos préachats. Cela nous permet ainsi d’avoir des projets qui sont les nôtres et que l’on appelle d’ailleurs nos «récréations originales». A venir, «Tom Tom & Nana» (Bayard Jeunesse/4.21 Productions – 52X7’) ou encore «Kaeloo» (Cube Créative Production – 52X7’), respectivement pour TÉLÉTOON+ et CANAL+ Family. Nous développons aussi l’adaptation des «Quatre de Baker Street» mais aussi «Zouk, petite sorcière grand caractère». Nous faisons également l’acquisition de séries étrangères en exclusivité. C’est le cas de «Total Drama», une parodie de la téléréalité en animation.

MEDIA +

CANAL+ va lancer une nouvelle expérience, myCANAL Kids. Comment l’avez-vous imaginé ?

AUDREY BRUGÈRE

Les enfants sont de plus en plus à l’aise avec les écrans. Pour les accompagner dans cette consommation tout en rassurant par la même occasion les parents, myCANAL Kids s’impose comme un espace sécurisé, personnalisé et adapté à l’âge de chacun des enfants. Fonctionnalités de filtrage, durée d’écoute, création de profils personnalisés, tout a été pensé pour une consommation sereine de nos programmes.