A. VALLEE/ E. BARRAUX (31 JUIN FILMS) « La série «Hippocrate» sur C+ a l’ambition de montrer l’hôpital sous un angle réaliste »

90

Agnès VALLÉE et Emmanuel BARRAUX, Producteurs associés chez 31 JUIN FILMS

MEDIA +

A partir du 26 novembre, chaque lundi à 21h00, CANAL+ diffusera la série médicale «Hippocrate» (8X52’), une Création Originale. Quelle est l’origine du projet ?

Agnès VALLÉE 

La série «Hippocrate» a l’ambition de montrer l’hôpital sous un angle réaliste et documenté. Thomas Lilti, le créateur de la série, est aussi médecin. Il porte un regard personnel et humain sur cet univers. Avec lui, nous avions produit en 2013 le long-métrage «Hippocrate» au cinéma qui a connu un très bon accueil. L’envie de poursuivre cette histoire sur un format plus ample s’est rapidement imposé. Très vite, nous avons eu un retour très enthousiaste de CANAL+.

MEDIA +

Au départ producteurs pour le cinéma, vous voilà producteurs de séries TV. Comment s’est articulé ce passage ?

Emmanuel BARRAUX 

Nous avons conservé une approche un peu artisanale. Nous sommes très proches de nos auteurs et des étapes de fabrication. C’est dans cet esprit que nous avons produit la série pour CANAL+. Avec Thomas Liti, nous avons des habitudes de travail puisqu’il a réalisé «Hippocrate», «Médecin de campagne» et «Première année», trois films dont nous sommes les producteurs. La série «Hippocrate», nous l’avons pensée comme un très gros long-métrage. Nous avons réuni trois auteurs autour de Thomas pour constituer l’atelier d’écriture : Anaïs Carpita, Claude Le Pape, et Julien Lilti. Les scénarios ont été écrits à quatre, Thomas était showrunner, apportant sa connaissance du sujet, son expertise des cas médicaux, sa vision d’ensemble.

Agnès VALLÉE 

Thomas Liti a tenu à réaliser les 8 épisodes. Près de 100 jours de tournage ont été nécessaires. Il a appliqué les méthodes qu’il avait sur les longs-métrages. Avec les comédiens par exemple, il refait les scènes de nombreuses fois par un grand souci de réalisme qui s’est traduit aussi en termes de production. Nous avions des consultants sur le plateau pour tous les gestes médicaux, les procédures techniques de réanimation, etc.

MEDIA +

Quelle est votre part d’inspiration à travers des séries comme «Urgence», «Dr House», «Grey’s Anatomy» ?

Emmanuel BARRAUX 

Ce sont des standards à l’américaine. «Urgence» est une série d’action qui a le souci du détail technique. Nous le retrouvons aussi dans «Hippocrate». L’ADN de la série, c’est ce réalisme et la proximité que les téléspectateurs ont avec ce qui se passe à l’écran. Au fond, l’hôpital concerne chacun. On est dans le mouvement, la rush de l’hôpital. C’est quelque chose qui a été très pensé pour la mise en scène, avec des travelings, beaucoup de figurations …

Agnès VALLÉE 

Nous avons investi une aile désaffectée dans un hôpital en périphérie de Paris et nous l’avons complètement restructurée. Les services ont été entièrement recrés. Nous avons eu le soutien de l’AP-HP, les hôpitaux de Paris. Nous avons pu utiliser les bâtiments, la signalétique, les logos, du matériel parfois.

MEDIA +

Rappelez-nous le budget de cette série ?

Emmanuel BARRAUX 

11M€ pour la 1ère saison. Une saison 2 est en cours d’écriture.

MEDIA +

Pendant le tournage, vous avez débuté le montage…

Agnès VALLÉE 

C’est exact ! Le montage a eu lieu en parallèle du tournage. Quatre monteurs se sont répartis les 8 épisodes. Mener les deux de front nous a permis de voir nos personnages évoluer tout au long du tournage, de voir leur trajectoire se dessiner. Au casting, Louise Bourgoin, Alice Belaïdi, Karim Leklou et Zacharie Chasseriaud qui incarnent les personnages principaux. «Hippocrate» compte environ 130 rôles, et encore plus de silhouettes et de figurants. Il fallait constituer le personnel du groupe hospitalier. Beaucoup sont présents de façon récurrente.

MEDIA +

D’autres projets en cours ?

Emmanuel BARRAUX

Oui, nous parvenons à mener de front le développement d’autres films. Nous sommes en fin de développement de trois longs-métrages différents dont le prochain film de Thomas Leti ainsi qu’un projet de comédie avec Julie Navarro. On ne s’interdit aucun genre.

LES DIRIGEANTS

Agnès VALLÉE 

Productrice

Emmanuel Barraux

Producteur

COORDONNEES

41, rue de Trévise 75009 Paris

DATE DE CREATION

2001

PRODUCTIONS

«Hippocrate» ; «Première année» ; «Médecin de campagne» ; …