A. WIZMAN (VICE Media France) «Notre souhait est de faire rayonner davantage VICE dans l’Hexagone»

113

Ariel WIZMAN, Directeur du contenu créatif de VICE Media France

VICE Media France se déploie dans l’Hexagone. Le groupe a la volonté de s’étendre pour consolider sa position de groupe médiatique à 360°. Pour en savoir davantage, média+ s’est entretenu avec Ariel WIZMAN, Directeur du contenu créatif de VICE Media France.

media+

Lancée en 2007, quel est aujourd’hui le positionnement de VICE Media France ?

Ariel WIZMAN

VICE Media France est devenu une plate-forme multimédia pour la jeunesse du monde entier à travers le digital, le mobile, les réseaux sociaux et la télévision. Construit autour d’un réseau de chaînes digitales couvrant l’actualité, la culture, la technologie, la mode et bien d’autres, le groupe a lancé l’année dernière la chaîne de télévision VICELAND en partenariat avec CANAL+ ainsi qu’une chaîne sur la plate-forme Discover de Snapchat. Notre souhait est de faire rayonner davantage VICE en France. Pour cela, je suis accompagné par Florence Willaert (Directrice de la rédaction) et Reza Pounewatchy (Directeur de la production vidéo). Ensemble, nous supervisons tous les éléments de la production éditoriale et vidéo pour les plate-formes du groupe en France, en plus de YouTube, Dailymotion, Facebook et Twitter. Nous sommes une marque qui fait aussi du brand content. Nous avons une société de marketing, VIRTUE, qui travaille avec VICE.

media+

Quelle sera votre démarche créative ?

Ariel WIZMAN

Nous voulons devenir le leader des médias jeunes en France en ce qui concerne l’actualité et la culture. L’idée de VICE est d’inventer un nouveau journalisme tout en lui donnant moins de contraintes. Nous voulons faire une sorte de «journalisme engagé» par des professionnels qui aiment s’immerger dans des endroits inhabituels et se frotter à la vie. Parmi les contenus vidéos que nous allons proposer, il y aura la série «Les Rhums Diaries» avec JoeyStarr. Ce dernier partira dans les îles antillaises visiter les fabriques de rhum qui sont à la fois des lieux de désirs et de mémoire de l’esclavage. Nous aurons aussi un contenu où nous suivrons un homme, un peu décalé, dans des lieux de nuit, en province. Nous ferons aussi «Swag, pêche et tradition», une émission d’immersion où des rappeurs iront à la rencontre des gens du terroir, une façon de rassembler des cultures que tout oppose.

media+

Avez-vous une logique multi-écrans ? Y’a-t-il des vases communicants ? 

Ariel WIZMAN

Nous voulons accélérer les synergies multi-écrans et nourrir un écosystème verticale au sein des sites digitaux, des réseaux sociaux et de la nouvelle chaîne de télévision. Dans la grille, nous allons tenter de donner beaucoup plus de rendez-vous aux téléspectateurs. Nous ne sommes plus seulement une chaîne de stock, mais une chaîne qui produit. Nous recherchons de l’inattendu, des visages et des rendez-vous.

media+

Quels types d’incarnations recherchez-vous pour VICELAND ?

Ariel WIZMAN

Nous allons intégrer des visages parfois un peu trop impertinents pour la télé classique. Nous miserons aussi sur des personnalités qui veulent juste avoir une liberté de ton. Occasionnellement, je serai guide dans certains documentaires. Nous visiterons des endroits dans lesquels les gens ne vont jamais.

media+

Travaillez-vous avec des producteurs extérieurs ?

Ariel WIZMAN

Nous avons commencé à rencontrer des producteurs. Nous allons calibrer nos budgets pour faire des commandes rapidement. Nous avons également une structure de production, PULSE, dirigée par François Florentiny.