Cécile MEGIE (RFI) : « La station se porte très bien puisque nous sommes écoutés par près de 10% de la population roumaine »

36

L’Institut français vient de lancer la saison croisée France-Roumanie. A cette occasion, RFI et sa filiale RFI România se sont mobilisées. L’occasion pour Média + de rencontrer Cécile MEGIE, Directrice de RFI.

media+

Comment va se passer cette saison-croisée au sein de RFI ?

Cécile MEGIE

A l’occasion de l’ouverture de la saison France-Roumanie organisée en France par l’Institut français, dont France Médias Monde est partenaire, nous avons accueillis à Paris une partie des équipes de notre filiale RFI România du mardi 27 au jeudi 29 novembre. Ces équipes sont venues faire certaines émissions, notamment au Centre Pompidou. Pour exemple, mardi 27 novembre de 10h00 à 12H00, Mihaela Dedeoglu et Mattei Visniec ont présenté en direct l’émission «Zebra». Nous allons mettre en place des délocalisations de l’antenne française en Roumanie lors d’évènements marquant de la saison, comme le Sommet des chefs d’Etats de l’Union européenne, le 9 mai à Cibiu.

media+

Comment se porte RFI România ?

Cécile MEGIE

La station se porte très bien puisque nous sommes écoutés par près de 10% de la population roumaine et que 80% des cadres et dirigeants écoutent RFI România chaque semaine. La station roumaine de RFI diffuse 13h de programmes en roumain et 11h de programmes en français. Ses programmes sont diffusés en FM dans 6 villes roumaines (Bucarest, Lasi, Cluj-Napeca, Craiova, Sibiu, Timisoara) et dans la ville roumanophone de Chisinau, capitale de la Moldavie voisine, ils sont également repris par une cinquantaine de radios partenaires dans le pays. Notre filiale remplie parfaitement sa mission car il s’agit d’une radio d’information, de débat, qui a une forte programmation culturelle.

media+

RFI a des antennes dans de nombreux pays. Comment gérer tout ça ?

Cécile MEGIE

Je ne sais pas si on peut dire que c’est «facile», c’est surtout la force de RFI. La radio est un média de proximité. C’est aussi grâce à cette présence au plus proche des auditeurs, en français et en 13 autres langues, que nous réussissons à réunir chaque semaine 40,7 millions d’auditeurs (mesurés dans 37 pays sur les 150 où RFI est distribuée).

media+

RFI a des antennes dans de nombreux pays. Comment gérer tout ça ?

Cécile MEGIE

Je ne sais pas si on peut dire que c’est «facile», c’est surtout la force de RFI. La radio est un média de proximité. C’est aussi grâce à cette présence au plus proche des auditeurs, en français et en 13 autres langues, que nous réussissons à réunir chaque semaine 40,7 millions d’auditeurs (mesurés dans 37 pays sur les 150 où RFI est distribuée).

media+

Remarque-t-on une différence concernant les habitudes d’écoute entre les pays ?

Cécile MEGIE

Il existe une similitude assez importante : la radio s’écoute le matin, et ce, partout. De plus, les contenus sont maintenant diffusés via le numérique, et les contenus se diversifient de plus en plus. Le site web de RFI România a ainsi notamment doublé ses visites en deux ans.