Christine CAUQUELIN (Planète+) : « Il est normal d’envisager d’aller chercher un public plus large via la TNT gratuite »

144

Christine CAQUELON, Directrice des chaînes «Découverte» et des documentaires du Groupe Canal+

Planète+ fête cette année ses 30 ans. Toujours dans une optique de diffuser des documentaires de qualité tout en portant un regard différent sur le monde, la chaîne a décidé de mettre en place une programmation spéciale pour cet événement.  Christine CAUQUELIN, Directrice des chaînes «Découverte» et des documentaires du Groupe Canal+, dévoile cette programmation.

MEDIA +

Cette nouvelle saison est marquée par les 30 ans de Planète+. Quel est le programme pour cet événement ?

CHRISTINE CAUQUELIN

Nous allons proposer une programmation spéciale pour le mois d’octobre pour fêter notre trentième anniversaire. Cet événement sera marqué par une diffusion de 10 productions originales. Ces dernières sont très importantes car elles nous permettent d’affirmer notre identité et de développer un espace de liberté avec les producteurs. Cela nous permet de nous distinguer des autres grandes chaînes documentaires. Nous proposerons ainsi par exemple «Nous demain» (4X52’ – J2F Production et LSD Films), une série qui s’intéressera au quotidien de nos enfants dans un futur proche. Mais aussi, «Les présidents et l’art» (75’ – Capa Presse) ou encore «Si loin si proches» (52’ – Bonne Pioche), la rencontre entre un chef Massaï et un maire français.

MEDIA +

D’autres documentaires sont-ils prévus à l’antenne?

CHRISTINE CAUQUELIN

Nous proposerons aussi un bouquet intitulé «La collection», comprenant l’ensemble des productions originales qui ont marqué l’histoire de la chaîne. Nos téléspectateurs redécouvrirons ainsi par exemple «Paris, la ville à remonter le temps» (90’ – Gédéon Programmes) ou encore «Pourquoi nous détestent-ils?» (6X70’ – Caméra Subjective), une série extra communautaire sans tabou sur la haine des autres.

MEDIA +

Des acquisitions internationales sont-elles aussi prévues ?

CHRISTINE CAUQUELIN

En effet, Planète+ a aussi un rôle d’éditeur et nous allons chercher ce qu’il y a de meilleur sur le marché international. Pour exemple, nous diffuserons 2 séries inédites en France, «Secrets d’empires» (6X52’ – KM Records & Big Media), une sorte de «Game of thrones» des grandes civilisations de l’Antiquité, ou encore «Les secrets du corps humain» (3X52’ – BBC Studios).

MEDIA +

«Energy Observer, l’odyssée pour le futur» est aussi une série-documentaire originale. Vous misez beaucoup sur celle dernière ?

CHRISTINE CAUQUELIN

En effet, «Energy Observer» (8X52’ – Memento Productions) est une série phare et emblématique des 30 ans de Planète+. Cette série, incarnée par Jérôme Delafosse, Victorien Erussard et leur équipage, nous propulse dans un futur plein de promesses et d’espoir. «Energy Observer» est le premier bateau qui fonctionne uniquement aux énergies renouvelables.

MEDIA +

Planète+ défend-t-elle une vision optimiste ?

CHRISTINE CAUQUELIN

Je ne sais pas si nous pouvons dire que nous avons une vision optimiste. Le documentaire apporte sans cesse un nouveau regard sur le monde, un monde où il se passe des choses horribles dont les médias se font quotidiennement l’écho. Nous souhaitons raconter également toutes les choses incroyables qui émergent et qui ne sont pas forcément reprises par les médias. Cela n’exclut pas un regard critique mais nous préférons donner de la voix à ceux qui cherchent des solutions au lieu de juste recenser les problématiques du monde.

MEDIA +

30 ans après, quel bilan pour Planète+ ?

CHRISTINE CAUQUELIN

La chaîne se porte très bien. Nous sommes premiers sur la thématique «Découverte» parmi toutes les chaînes qui font du documentaire et qui sont payantes. Nous sommes la chaîne la plus consommée que ce soit en linéaire ou en dé-linéaire. De plus, depuis 2015, nous avons créé le premier corner documentaire où le téléspectateur peut retrouver tous nos documentaires directement via MyCanal. Avec plus de 1.000 programmes, il s’agit de la plus grosse offre documentaire en France. Concernant toutes les chaînes du groupe Canal+, nous investissons 30 millions pour les documentaires. Il s’agit d’un budget conséquent qui marque l’intérêt du Groupe Canal+ pour ce genre de programmes.

MEDIA +

Planète+ a été deux fois candidate pour devenir une chaîne gratuite de la TNT. Le CSA le lui a refusé. Une autre candidature est-elle en préparation ?

CHRISTINE CAUQUELIN

Ce n’est pas à moi d’y répondre mais à la direction du Groupe Canal+. Nous avons de très bons résultats en étant dans un univers payant et en proposant une grande richesse de programmes. Il est normal d’envisager d’aller chercher un public plus large via la TNT gratuite. Quoi qu’il en soit, quel que soit la destination de la chaîne Planète+, je l’accompagnerai car elle a sa place dans les deux univers.

MEDIA +

Comment se portent les autres chaînes du bouquet Planète+ ?

CHRISTINE CAUQUELIN

Les chaînes se portent très bien car elles ciblent un public très précis. Nous visons un public très masculin. A l’opposé, la chaîne Planète+ Crime et Investigation touche un public féminin. En 18 mois, la chaîne a doublé son audience. Enfin, avec Planète+ Aventure Expérience, nous avons réussi à conquérir un public jeune, celui des 25-35 ans. Nous diffusons des documentaires qui proposent une écriture très divertissante. Il est important de ne pas abandonner ce jeune public.