Le CNC et la Nouvelle- Calédonie ont signé une convention 

39

La Nouvelle-Calédonie et le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) ont signé vendredi une convention afin d’encourager la professionnalisation et la structuration de la filière audiovisuelle dans l’archipel. La signature de cet accord a eu lieu vendredi soir à l’occasion de l’ouverture du Festival du cinéma de La Foa, un petit village à 150 kilomètres au nord de Nouméa, dont le président est cette année l’acteur, Gérard Darmon. Cet évènement culturel, créé en 1999, a été l’un des moteurs de l’émergence en Nouvelle- Calédonie d’une production audiovisuelle de fiction, qui s’étoffe progressivement. «Nous travaillons depuis 10 ans à ce partenariat avec le CNC. Il va permettre aux productions calédoniennes de faire des demandes d’aide en direct alors que jusqu’à présent une coproduction avec une société métropolitaine leur était nécessaire», a déclaré Delphine Ollier, déléguée générale du festival de La Foa. Elle a précisé que la Nouvelle-Calédonie avait «d’abord du montrer qu’il y avait une réelle volonté à l’échelle du pays», qui s’est concrétisée en 2016 par la création d’un Fonds de soutien à la production audiovisuelle et cinématographique. Il a jusqu’alors attribué environ 230 millions CFP de subventions (1,9 million euros) à des productions fictionnelles ou de documentaires. «Nous représentons un accompagnement des politiques globales des territoires, un investissement d’avenir source de rayonnement du monde. Nous voulons dire aux talents calédoniens que le CNC est à leurs côtés», a déclaré Julien Neutres, directeur de la création, des territoires et des publics du CNC.