France Télévisions expérimente les technologies innovantes dans ses rédactions

11
France televisions

Ecran tactile pour présenter les infos de manière plus didactique, réalité virtuelle pour montrer les coulisses du 20H00, jeu éducatif ou vidéos «à la Matrix»: France Télévisions a présenté jeudi quelques utilisations et expérimentations de technologies innovantes dans ses rédactions. Vous devez remplacer Anne-Sophie Lapix, deux minutes avant le début du 20 heures: c’est l’expérience de réalité virtuelle qu’ont pu vivre des particuliers à l’occasion des journées du patrimoine ou les salariés du groupe public lors d’ateliers dédiés au numérique. A l’aide d’un casque de réalité virtuelle, cette expérimentation vous plonge à la place de la présentatrice du JT, que vous devez remplacer au débotté. Celle-ci vient vous glisser quelques conseils et encouragements. La régie vous parle dans l’oreillette qu’un technicien vient de vous apporter, la maquilleuse fait quelques retouches, et le chef d’édition vous annonce que deux reportages vont être inversés, juste avant le lancement du générique…   Cette séquence, filmée à 360 degrés et en son binaural, a été conçue par France Télévisions et Orange avec l’institut de recherche bcom, basé à Rennes. Autre exemple, franceinfo utilise depuis quelques semaines un écran tactile de Microsoft, équipé d’une nouvelle interface développée par la start-up rennaise Excense. Cet ensemble, surnommé «le hub», permet aux journalistes de la chaîne d’info de raconter l’actualité d’une manière plus «pédagogique», comme l’a expliqué Hervé Brusini, directeur de France Télévisions en charge du numérique. Les journalistes peuvent en effet lancer des vidéos à partir de cet écran, afficher des contenus, faire apparaitre des tweets ou des pages web, zoomer et dézoomer et cliquer sur des cartes et plans en 3D, rompant avec les codes habituels de l’info télévisée. Et ils peuvent préparer eux-mêmes leurs séquences sur leur ordinateur, comme s’ils montaient une présentation Powerpoint. Loin d’être de simples gadgets, «il s’agit d’intégrer l’innovation dans notre processus éditorial, lorsqu’elle apporte du sens et aide à comprendre les enjeux de la société», affirme Hervé Brusini, pour qui «c’est le rôle du service public d’être à l’avant-garde des technologies». France Télévisions a en outre inauguré lors du défilé du 14 juillet une technologie dite de «vidéo volumétrique», développée par la société sud-coréenne 4DReplay. Grâce à des dizaines de caméras synchronisées, elle permet des ralentis «à la Matrix», donnant au téléspectateur l’impression de se déplacer à l’intérieur d’un événement et de pouvoir arrêter le temps.