G. OLIVEREAU (EDEN) : « Produire pour les marques est passionnant car elles s’adressent à nous comme des diffuseurs »

Grégoire OLIVEREAU, Fondateur et Producteur chez EDEN

Nouvelle quotidienne pour France Ô avec «Témoins d’outre-mer» à 12h00. A la production, EDEN, une société fondée en 2006 et et dirigée par Grégoire OLIVEREAU. Focus sur les projets de la société qui regroupe productions de flux, documentaires, nouvelles écritures et contenus destinés aux marques.

media+

Nouveau rendez-vous quotidien à midi sur France Ô avec «Témoins d’outre-mer». Quel est l’enjeu de ce magazine produit par EDEN ?

Grégoire OLIVEREAU

«Témoins d’outre-mer» (52’) est un nouveau rendez-vous d’actualité composé de 3 parties. Il y a un an, le programme débutait avec une formule quotidienne de 10’. Aujourd’hui, nous en fournissons 52’ chaque jour. Présentée par Sabine Quindou, l’émission met en valeur les regards croisés des ultra-marins parmi les grands débats qui font chaque jour l’actualité nationale et internationale. En parallèle, nous avons monté une plateforme qui nous permet de recevoir la contribution d’internautes que nous sollicitons à propos des thèmes abordés. Les ultra-marins interviennent directement dans le programme et nous partage leur regard. Notre effectif en production a été multiplié par 4 et nous nous sommes installés juste à côté de France Ô pour être au plus proche de la chaîne et venir y tourner les plateaux. Cette quotidienne a été signée jusqu’à la fin du mois de juin 2017.

media+

Comment se déploient les activités de production d’EDEN ?

Grégoire OLIVEREAU

EDEN repose sur 4 pôles d’activités. Il y a d’abord le flux avec la production de la quotidienne pour France Ô, mais nous assurons également l’habillage, l’assemblage et les plateaux de liaisons de la case «Passion outre-mer» (France Ô) chaque dimanche soir en Prime Time. Pour Comédie+, nous leur fabriquons un magazine hebdomadaire, «Comédiecop» (26’), animé par Alexis Vizorek qui revient sur l’actualité des spectacles humoristiques en France. Ensuite, il y a l’activité documentaire avec la mise en chantier de 3 à 4 films par an. Parmi les récentes productions, «Les mots doux» (52’) pour France 3, coproduit avec Bachibouzouk sur les relations sentimentales et amoureuses dans le handicap, ou plus récemment «La Réunion, les secrets de l’île harmonieuse» (110’) réalisé par Laurent Lichtenstein pour France Ô. Troisième pôle, les nouvelles écritures. Nous avons été les producteurs de «Tokyo Rivers» (9h10), «Slow Moscow» (6h) pour France 4, ou encore de «Transsiberian» (10X5’) sur IRL, la plateforme de France Télévisions. Enfin, quatrième pôle d’activité, il y a le contenu de marques. A l’occasion de ses 10 ans, Leboncoin nous a demandé de produire de façon très indépendante, un documentaire sur l’économie collaborative. Le film «60 jours collaboratifs», a d’abord été diffusé sur la chaîne YouTube Leboncoin, puis récemment repris par LCP en Prime Time courant novembre. Produire des contenus pour internet est passionnant. Les marques s’adressent à nous comme des diffuseurs. Nous pouvons être dans une proposition encore plus créative. Elles sont dans l’attente d’une fourniture de contenus esthétiques, créatifs et éditorialisés.

media+

Faites-vous de l’acquisition de formats ou de contenus ?

Grégoire OLIVEREAU

Je regarde de très près les nouvelles écritures. Les 4 secteurs de production que nous animons à EDEN s’autoalimentent les uns les autres et permettent à chacun de progresser. D’ailleurs, il y a un an, Go Sport nous a confié la production de 25 portraits (2-3’) d’anonymes extrêmement performants dans leur domaine sportif. Nous avons fourni à l’enseigne un condensé qui est devenu une publicité d’une minute que Go Sport a diffusée au cinéma. A cet effet, des marques comme Nike ou adidas se sont intéressées à ce que nous faisions.