L. BENTATA (Stage Entertainment France) : «Le budget de «Chicago» avoisine les 3 millions d’euros»

143

Laurent BENTATA, Directeur Général Stage Entertainment France

MEDIA +

Pourquoi avoir choisi de mettre la comédie musicale «Chicago» à l’affiche ?

Laurent BENTATA

Cela fait quatre ans que nous réfléchissons à importer le spectacle «Chicago» en France. Finalement, nous avons bien fait de le mettre à l’affiche cette année car il colle parfaitement à l’actualité. De plus, sa force réside dans le fait que ce spectacle soit connu de tous et à l’international.

MEDIA +

Deux anciens élèves de la «Star Academy» font partie du casting. Une manière de capitaliser sur des têtes connues ?

Laurent BENTATA

Sofia Essaïdi et Jean-Luc Guizonne étaient des élèves de la «Star Academy». Ils n’ont pas été choisis pour leurs passages dans cette télé réalité mais pour leur talent. Jean-Luc Guizonne est souvent présent dans nos comédies musicales. Nous l’apprécions beaucoup. Quand il s’est présenté lors des castings, l’équipe américaine a tout de suite voulu travailler avec lui. Il dégage beaucoup de charisme. C’est la même chose pour Sofia Essaïdi. Cela fait maintenant 4 ans que nous parlons de ce projet avec elle. Enfin, la star de ce projet est le spectacle et non les artistes.

MEDIA +

«Chicago» se joue depuis plus de 20 ans à Boradway. Peut-on prédir la même longévité en France ?

Laurent BENTATA

Je ne pense pas! 65% des spectateurs à Broadway sont des touristes. A paris, les touristes ne viennent pas pour assister à un spectacle mais pour d’autres richesses de la capitale. Cependant, depuis «Grease», nous travaillons à les faire venir. D’ailleurs, nous avons mis en place dans la salle des titrages en anglais. 

MEDIA +

Au bout d’un mois de représentation, quel est le bilan ?

Laurent BENTATA

Le bilan est plutôt positif puisque nous avons vendu 60.000 billets. Il faut savoir que ce secteur correspond à un marché de la dernière minute : il y a peu de réservation tôt.

MEDIA +

Combien coûte un tel spectacle à produire ?

Laurent BENTATA

Le budget de «Chicago» avoisine les 3 millions d’euros.

MEDIA +

Quels liens tissez-vous avec vos spectacles?

Laurent BENTATA

J’ai un lien particulier avec chacune des comédies musicales que nous proposons au théâtre Mogador. «Cabaret» est très importante dans notre histoire car c’est la première. A mes yeux, il s’agit d’un chef d’œuvre. «Grease» est arrivée après l’incendie du théâtre donc il s’agissait d’un moment important pour nous mais aussi pour le public qui est resté fidèle. Nous sommes habités par la passion de l’artisanat. Il ne faut pas perdre de vue que le spectateur doit ressortir ému. 

MEDIA +

Peut-on envisager que Stage Entertainment France produise des comédies originales made in France ?

Laurent BENTATA

C’est possible! Il faut être entouré d’une bonne équipe mais pour le moment ce n’est pas d’actualité. Nous préférons investir dans l’achat d’autres théâtres parisiens pour développer l’offre de comédies musicales.

MEDIA +

Quels sont les projets de Stage Entertainment France ?

Laurent BENTATA

Un autre spectacle sera certainement proposé l’an prochain mais il nous reste encore à le choisir. Généralement, nous débutons les castings courant décembre.

MEDIA +

Pouvez-vous nous parler du récent rachat de Stage par Advance?

Laurent BENTATA

Stage Entertainment a été racheté fin août par Advance. C’est encore quelque chose d’assez frais, je ne les ai pas encore rencontrés. Il s’agit d’une entreprise familiale avec des perspectives sur le long terme, c’est plutôt encourageant. 

LES DIRIGEANTS

Laurent Bentata

Directeur Général

COORDONNEES

23 Rue de Mogador, 75009 Paris

DATE DE CREATION

2005

PRODUCTIONS

«Cats», «Le roi lion», «Mama Mia!», «Cabaret», «La belle et la bête», «Chicago», …