Les groupes audiovisuels internationaux de service public préoccupés par les «attaques» perpétrées contre des journalistes dans le monde entier

46

A l’occasion de la réunion annuelle des groupes audiovisuels internationaux de service public, qui s’est tenue à Londres les 3 et 4 décembre 2018, les dirigeants des organisations membres, France Médias Monde (France), la British Broadcasting Corporation (Royaume-Uni), l’Australian Broadcasting Corporation (Australie), la Deutsche Welle (Allemagne), NHK (Japon) et l’United States Agency for Global Media (États-Unis), ont indiqué que les groupes audiovisuels internationaux de service public font face à des « menaces croissantes » et se sont dits préoccupés par les « attaques » perpétrées contre des journalistes dans le monde entier. «Les groupes audiovisuels internationaux de service public sont l’une des sources d’information les plus fiables. Alors que leur rôle n’a jamais été aussi important, nous sommes confrontés à de nombreuses menaces. Les médias se heurtent de plus en plus souvent à la censure, quand on ne cherche pas directement à faire obstruction à leur travail. En outre, les journalistes font l’objet d’attaques extrêmement graves dans le monde entier. En atteste le récent assassinat de Jamal Khashoggi, qui envoie un message glaçant à tous ceux qui croient, comme nous, à la liberté d’expression. Les journalistes doivent pouvoir faire leur travail sans craindre les intimidations ou la violence, et nous appelons tous les pays à respecter la liberté et la sécurité de la presse. Nous sommes déterminés à travailler main dans la main et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour contribuer à la protection des journalistes et ce, partout dans le monde». Cette réunion annuelle a permis d’aborder plusieurs sujets dont notamment, la confiance accordée aux médias, la liberté de la presse, les obstacles auxquels doivent faire face les diffuseurs et les initiatives actuelles en faveur de la diversité dans les médias.