Mozilla déplore l’évolution d’internet vers une «économie de l’addiction»

46
Mitchell Baker est déçue. La présidente de la fondation Mozilla, qui développe le navigateur Firefox, déplore l’évolution d’internet vers une «économie de l’addiction», mais ne désespère pas de trouver des alternatives, même à l’omniprésent Google. La fondation dépend en bonne partie des revenus de Google, le moteur de recherche dominant, une relation qui met Mitchell…
Le contenu de cet article est payant. Pour voir cet article, vous devez l'ajouter à votre panier

4.50 Ajouter au panier