«Outlaw King : le roi hors-la-loi» (Netflix) a donner le coup d’envoi du Festival du film de Toronto 

Une production originale de Netflix, «Outlaw King: Le roi hors-la-loi», a donner le coup d’envoi jeudi soir du Festival international du film de Toronto, quelques mois seulement après que la plateforme de streaming a boycotté le festival de Cannes. C’est la première fois qu’une production d’une plateforme de diffusion en ligne est présentée en ouverture de l’un des grands festivals de cinéma du monde. Le film, projeté en première mondiale à Toronto, ne sera pas diffusé en salle par la suite, car réservé aux abonnés de Netflix, qui pourront le visionner à compter du 9 novembre. Netflix avait boycotté au printemps le festival de Cannes, dont les organisateurs imposent aux films sélectionnés de respecter une spécificité française: un délai obligatoire de trois ans entre la sortie en salles et la diffusion sur une plateforme de vidéo par abonnement. «Nous avons choisi le meilleur film que nous pouvions trouver pour être à la hauteur de ce que nous voulons pour la soirée d’ouverture», a expliqué Cameron Bailey, directeur du festival de Toronto. «C’est une grande épopée, une histoire très excitante de Robert Bruce», a-t-il ajouté à propos d’«Outlaw King: Le roi hors-la-loi». Tourné en Ecosse, ce dernier réunit le réalisateur David Mackenzie et son acteur de «Comancheria», Chris Pine, qui incarne le roi écossais du 14e siècle Robert Bruce. L’histoire épique de son combat pour reprendre le contrôle de l’Ecosse après avoir été déclaré hors-la-loi par l’Angleterre, met également en vedette Aaron Taylor-Johnson (aussi au festival dans «A Million Little Pieces»), Florence Pugh et Billy Howle.