Le producteur Benny Medina accusé d’agression sexuelle

21

Un acteur américain a accusé le producteur de musique et de télévision Benny Medina, connu pour être le manager de célébrités comme Jennifer Lopez, d’avoir tenté de le violer il y a neuf ans. Ces accusations, démenties par les avocats de Benny Medina, sont les dernières en date d’un tourbillon d’accusations d’abus sexuels présumés dans le monde du spectacle depuis les révélations début octobre sur le producteur de cinéma Harvey Weinstein. Jason Dottley, 36 ans, a affirmé que Benny Medina, 59 ans, avait tenté de le violer en décembre 2008 dans sa maison de Los Angeles où il avait été invité avec un ami. Dottley a raconté au magazine The Advocate que Medina l’avait jeté sur un lit et «a mis sa langue dans (sa) bouche», devenant agressif et appuyant fortement sur son cou avec son avant-bras, alors qu’il résistait et l’implorait de s’arrêter. Le retour de l’ami de Dottley, qui était parti nager, a mis fin à l’agression. «Benny Medina dément catégoriquement les allégations de tentative de viol», selon un communiqué au magazine People de ses avocats, Howard Weitzman et Shawn Holley. Dottley a également assuré que le producteur lui avait envoyé un message après l’agression en le voyant dans la rue avec son mari de l’époque. «C’était quelque chose comme +est-ce que c’est lui le mari que je dois faire tuer si je veux t’avoir?+», a dit l’acteur. Jason Dottley a déclaré à People s’être senti «impuissant» durant et après l’attaque présumée. «Vous n’essayez pas de violer quelqu’un et ensuite le menacer de tuer son mari par texto si vous n’avez absolument aucune crainte en agissant ainsi», a-t-il ajouté, «cela ne pouvait pas être la première fois». Benny Medina a débuté avec l’aide du producteur légendaire Berry Gordy, travaillant avec des vedettes de Motown comme The Temptations ou Smokey Robinson. Il a également travaillé pour Warner Brothers avec Prince, Madonna et Chaka Khan.