T. de MATTEIS (France·tv studio): « La manière dont « Un si grand soleil » est reçue par le public va avoir un impact sur le récit »

282

Toma de MATTEIS, Producteur France·tv studio

MEDIA +

Depuis son lancement sur France 2, la série quotidienne «Un si grand soleil» assume son appartenance au genre du roman-feuilleton, dont elle utilise tous les ressorts…

Toma de MATTEIS

Nous avons commencé à travailler sur ce projet il y a 3 ans. On ne voulait pas construire une série en opposition avec les autres feuilletons quotidiens. La constante a été dictée par notre envie de raconter intelligemment les histoires tout en arrivant à les mettre en images, de la manière la plus moderne et cohérente possible. Le public plonge ainsi dans un monde un peu fantasmé et réel à la fois. A la différence de «Plus Belle la Vie» (France 3), nous sommes beaucoup moins ancrés dans l’ultra-quotidien. Globalement, nos personnages vivent un épisode en un jour. 

MEDIA +

Quelle est la cadence de production ?

Toma de MATTEIS

La première saison de «Un si grand soleil» est composée de 235 épisodes. Nous espérons partir sur de nombreuses saisons. Un épisode de 23’ se tourne en un jour. Nous travaillons avec 3 équipes : une en studio, et les deux autres à l’extérieur. Nous tournons sur 6 à 8 lieux récurrents. Après, notre terrain de jeu rayonne sur un cercle de 40 km autour de Montpellier. L’idée était de présenter une sorte de Los Angeles à la française. Il n’y a pas forcément une uniformité d’un point de vue esthétique et visuel, mais c’est un grand mélange social.

MEDIA +

Combien de personnes travaillent sur la série ?

Toma de MATTEIS

On tourne à 250 personnes en permanence, tous corps de métier confondus. Il y a 25 auteurs qui travaillent sur le feuilleton. En écriture, nous sortons chaque semaine, 5 scénarios.

MEDIA +

Côté budget ?

Toma de MATTEIS

Autour de 35 M€ par saison. La chaîne apporte 26 M€. Le reste provient entre autres de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, de la ville mais aussi France•tv studio. Nous investissons dans la perceptive des reventes à l’international. Des 3 soaps actuellement à l’antenne («Demain nous appartient» sur TF1, «Un si grand soleil» sur France 2 et «Plus belle la vie» sur France 3), le nôtre est le moins bien doté. Le travail a été de proposer le projet le plus qualitatif possible pour le budget le plus maîtrisé. Avec le budget donné, nous sommes capables de produire une série que nous considérons, fort immodestement, comme exceptionnelle.

MEDIA +

Quelles constructions spécifiques avez-vous mises en œuvre ?

Toma de MATTEIS

Lorsque nous avons voulu nous installer dans la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, nous étions persuadés qu’avec le décorum et la qualité des intermittents locaux, nous pourrions proposer une série clé en main. Néanmoins, il manquait un studio. La région n’en disposait pas. Nous l’avons donc créé spécifiquement à Vendargues pour la série et dans la perspective d’y faire beaucoup d’autres productions à moyen terme. Cela correspond à 16.000 m2 de studios dont 2.500m2 de décors, 1.000m2 de bureaux et plusieurs milliers de m2 de stockage et de menuiserie. C’est ce type d’infrastructures qui nous permet de maîtriser les coûts. Grâce à cette économie d’échelle, nous pouvons avoir une richesse de décors extérieurs. C’est une combinaison subtile des deux.

MEDIA +

Avez-vous acquis les studios de Vendargues ?

Toma de MATTEIS

Non, nous les louons. Après, il y a vraiment la possibilité de produire des séries de 6X52’, en plus du feuilleton quotidien.

MEDIA +

Les arches scénaristiques évoluent-elles en fonction de la réaction du public ?

Toma de MATTEIS

Sur les 100 premiers épisodes de «Un si grand soleil», nous sommes assez au clair sur l’histoire de chaque personnage. La manière dont le projet est reçu par le public va avoir un impact sur le récit. La narration évolue constamment.

MEDIA +

Des Prime Time sont-ils prévus ?

Toma de MATTEIS

Je ne m’interdis rien. Ce sont des conversations que nous aurons au fil du temps avec France 2.

LES DIRIGEANTS

J. Verley

P.-D.G.

L. Schwob

DGA

COORDONNEES

26 Rue d’Oradour-sur-Glane 75015 paris

DATE DE CREATION

1986 (ex MFP)

PRODUCTIONS

«Un si grand soleil» (France 2) …