«20 Minutes» lance une nouvelle formule courant novembre

    188

    Le quotidien gratuit «20 Minutes» lancera une nouvelle formule courant novembre, pour offrir à ses lecteurs un journal «plus clair, plus aéré, plus visuel», a indiqué la directrice de la rédaction, Corinne Sorin, mercredi lors d’une conférence de presse. «Au bout de six ans, on avait besoin d’un rafraîchissement, sans trahir le contrat de lecture», a-t-elle expliqué, parlant d’une «toilette graphique». «Nous passons sur quatre colonnes, l’illustration aura une plus grande place, il y aura une nouvelle police», a-t-elle détaillé. Sur le plan du contenu, «l’espace rédactionnel ne sera pas réduit», a assuré Mme Sorin. De nouvelles rubriques feront leur apparition, comme des entretiens baptisés «20 Minutes avec…», la place faite à l’information locale sera renforcée, ainsi que la couverture des sujets économiques. Revenant sur la mise à pied du rédacteur en chef de 20minutes.fr, Johan Hufnagel, qui a provoqué une grève de cinq jours à la rédaction web en août, le président de «20 Minutes France» Pierre-Jean Bozo a expliqué qu’il y «avait des divergences de vues» entre M. Hufnagel et Mme Sorin et estimé qu’il «ne pouvait pas y avoir de direction bicéphale». «Cela a mis en lumière certains domaines sur lesquels nous pouvons nous améliorer», a -t-il ajouté, indiquant que des «groupes de travail» avaient été formés mi-août afin notamment «d’optimiser nos systèmes de reportages» et «d’améliorer les règles de couvertures». Le quotidien est en négociations avec le journaliste et son avocat afin de trouver un accord «humain et honorable». Son remplacement n’aura lieu qu’à l’issue de l’accord. «20 Minutes France» a enregistré au premier semestre un bénéfice d’exploitation de 1,4 million d’euros (contre -3,2 millions d’euros au premier semestre 2007), pour un chiffre d’affaires de 27,1 millions d’euros, en hausse de 24%. Sur la période, «20 Minutes» a capté 16% des investissements publicitaires dans la presse quotidienne nationale en volume, devant le «Parisien/Aujourd’hui en France» (15%), «Le Figaro» (14%), «Metro» (13%) et «Le Monde» (12%) (source YNS – Mi).