A. BAYET (INA) : «Lumni propose 10.000 contenus issus de l’ensemble des acteurs de l’audiovisuel public»

152

Lancement officialisé pour Lumni, la nouvelle offre éducative globale pilotée par France Télévisions et l’INA. Cette offre va dans le sens de la future réforme de l’audiovisuel public. Tour d’horizon avec Antoine BAYET, Responsable des Éditions Numériques à l’INA

media+

Quel est le concept de Lumni ? A qui s’adresse-t-elle ?

Antoine BAYET

Lumni est une plateforme avec du contenu gratuit, sans publicité, à destination de plusieurs publics mais aussi à l’ensemble de la communauté éducative. Nous nous adressons aux enfants de 3 à 18 ans, aux enseignants ainsi qu’aux médiateurs qui interviennent dans le monde scolaire. Lumni propose 10.000 contenus audiovisuels (vidéos, audios, jeux, articles) qui viennent de l’ensemble des acteurs de l’audiovisuel public, dont 3.000 ressources pédagogiques destinées aux enseignants, indexées par niveau et disciplines.

media+

Quel objectif vous donnez-vous ?

Antoine BAYET

L’ambition est de faire en sorte que les enseignants utilisent les contenus de Lumni en salle de classe. Pour cela, nous leur donnons la possibilité de télécharger des vidéos, de créer des extraits spécifiques et de proposer des cours clé en main. Par exemple, nous mettons à disposition une fiction de 1978 qui reprend «J’accuse» d’Émile Zola. Pour accompagner cette ressource brute, nous fournissons, par écrit, le contexte médiatique et historique qui va permettre à l’enseignant de présenter le contenu à l’élève.

media+

Pourquoi une nouvelle offre éducative ? France tv éducation avait la même promesse …

Antoine BAYET

France tv éducation s’adressait en majeure partie aux enfants. Ce qui n’est pas le cas de Lumni qui s’adresse plus largement au milieu scolaire et associatif. La nouvelle offre est pilotée par France Télévisions et l’INA, et elle va clairement dans le sens de la future réforme de l’audiovisuel public qui rassemblera tous les acteurs de l’audiovisuel public.

media+

Que produisez-vous pour la nouvelle plateforme ?

Antoine BAYET

Nous produisons par exemple «La Grande Explication», une production INA pour France Télévisions. Le programme reprend les codes de la vidéo moderne appliqués à de la matière historique. Il génère déjà des centaines de milliers de vues sur les plateformes vidéo depuis 3 saisons. Avec Radio France, France Medias Monde, TV5Monde et ARTE, nous voulons couvrir des pans plus vastes du programme scolaire, et proposer davantage de ressources tant aux enseignants qu’au grand public.

media+

La base de données continuera-t-elle à s’enrichir dans les prochains mois ?

Antoine BAYET

Bien entendu ! Le gros du travail éditorial commence maintenant. Nous allons tenir compte des actualités dans les programmes mis en ligne. Et avec les différents acteurs de l’audiovisuel public, des développements sont prévus sur la plateforme jusqu’en juin 2019.