Affaire Mathey contre NRJ: enquête judiciaire terminée, pas de poursuites

    187

    Le juge en charge de l’information judiciaire sur l’affaire opposant le groupe NRJ à son ancien P.-D.G. Jean-Charles Mathey a signifié aux parties la fin de son enquête et n’a pas déclenché de poursuites contre M. Mathey, a-t-on appris mardi auprès de son avocat, Me Jean Reinhart. Le juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke «a avisé les parties que son information judiciaire lui paraissait terminée», a indiqué l’avocat. Au terme de presque deux ans d’instruction, Jean-Charles Mathey «n’a jamais été mis en examen» et «les deux magistrats successifs du pôle financier ont considéré qu’aucune charge ne pesait» contre M. Mathey, a-t-il ajouté, une information confirmée de source judiciaire. Le 19 octobre, le juge a donc transmis le dossier au procureur qui dispose de trois mois pour donner un avis. C’est ensuite le juge d’instruction qui décide s’il rend une ordonnance de non-lieu ou s’il renvoie l’affaire devant un tribunal correctionnel. De son côté, NRJ précise, dans un communiqué, que «le groupe NRJ, ainsi que le procureur de la République disposent de trois mois pour demander des actes et formuler des observations». Dans son édition de mardi, le quotidien «Les Echos» indiquait que la justice s’apprêtait à blanchir M. Mathey des accusations portées contre lui. Une fois la procédure terminée, les avocats de Jean-Charles Mathey entendent déposer une plainte pour «dénonciation calomnieuse» à l’encontre de la société NRJ Group et de certains de ses dirigeants, a ajouté Me Reinhart. Jean-Charles Mathey, 39 ans, avait été licencié «pour faute grave» en décembre 2005 par le groupe NRJ, dont il était le président du directoire. NRJ lui reprochait notamment de ne pas avoir informé son employeur de ses intérêts dans des contrats de location conclus entre Régie Networks, filiale de NRJ Group, et une société dont il était actionnaire.