Amazon vend à perte la tablette Kindle Fire

436

Le cabinet de marketing IHS iSuppli a confirmé vendredi que le distributeur en  ligne  Amazon  vend  à  perte  sa nouvelle  tablette  multimédias  Kindle Fire,  tout  comme  sa  liseuse  d’entrée de  gamme  Kindle.  IHS  iSuppli  a calculé  que  le  Kindle  Fire,  vendu aux  Etats-Unis  depuis  le  début  de  la semaine,  revenait  à  201,70  dollars à   fabriquer,   alors   qu’il   est   vendu 199  dollars  (hors  taxes).  «Le  Kindle Fire,  avec  un  prix  de  détail  de  199 dollars, est vendu à perte par Amazon, tout  comme  le  Kindle  de  base  au prix  de  79  dollars»,  a  commenté  un responsable  d’IHS  iSuppli,  Andrew Rassweiler, cité dans un communiqué. «Amazon  gagne  de  l’argent  non  pas sur l’équipement Kindle, mais sur les contenus et les produits payants qu’il prévoit  de  vendre  grâce  au  Kindle», a ajouté  M.  Rassweiler.  «C’est  un modèle  d’affaires  similaire  à  celui des  opérateurs  de  téléphonie  mobile comme AT&T et Verizon: ils vendent des  téléphones  qui  leur  coûtent  400 ou  600  dollars  ou  plus  à  un  prix de  seulement  200  dollars  –  mais  ils prévoient  de  recouper  leurs  pertes avec  un  abonnement  de  deux  ans», a-t-il  ajouté.  Dans  le  Kindle  Fire, c’est  l’écran  qui  représente  le  plus gros  coût  à  87  dollars,  doit  46,9% du  total.  Amazon  se  fournit  chez  le coréen  LG  Display  et  chez  E-Ink pour ce composant, tandis que Texas Instruments  «domine  la  conception du    Kindle    Fire»,    en    fournissant le   processeur   faisant   tourner   les applications,  ainsi  que  le  mécanisme de régulation de la consommation.