Applis mobiles : les App stores pulvérisent tous les records au 1T 2018

119

App Annie, acteur mondial en matière d’analytique et de données du marché des applications mobiles, publie les résultats de l’app-économie au 1er trimestre 2018. Le premier trimestre 2018 a été le plus gros jamais enregistré dans l’app économie, pulvérisant les records établis au 4e trimestre 2017, tant sur le plan des dépenses consommateurs que sur celui des téléchargements. Les téléchargements iOS et Google Play dans le monde ont d’ailleurs augmenté de 10% en l’espace d’un an pour atteindre les 27,5 milliards – le plus gros chiffre jamais enregistré en un trimestre. Les dépenses consommateurs dans le monde ont, quant à elles, augmenté de 22% en l’espace d’un an sur iOS et Google Play, soit un total de 18,4 milliards de dollars. Des chiffres vertigineux, surtout si l’on considère que les données de téléchargements prennent uniquement en compte les installations initiales et non des réinstallations ou des mises à jour. De même, les dépenses consommateurs n’intègrent quant à elles que les chiffres d’affaires iOS et Google Play générés par les achats d’apps, les achats intégrés et les abonnements intégrés. En réalité cependant, le chiffre d’affaires de l’app économie est bien plus élevé encore et comprend les revenus générés par les boutiques Android tierces, le m-commerce (ex : covoiturage, shopping) ainsi que les publicités intégrées. Avec plus de 6,2 millions d’applications disponibles sur iOS et Google Play au 1er trimestre 2018, les applis font désormais partie du quotidien des consommateurs. Un phénomène qui se reflète particulièrement dans leur comportement – l’utilisateur de smartphone moyen passe plus de 3 heures par jour sur les apps et en utilise près de 40 chaque mois. A noter que le 1er trimestre 2018 a pulvérisé tous les records en matière de téléchargements Google Play et iOS, avec plus de 19,2 milliards de téléchargements pour le premier, contre 8,2 milliards pour ile second. En un trimestre, iOS a réduit de 10% l’écart qui le séparait de Google Play. Entre le 1er trimestre 2017 et le 1er trimestre 2018, la part des téléchargements d’applis de shopping a enregistré une hausse importante sur les deux App stores. Le secteur du retail continue de migrer vers les applications, les acteurs du e-commerce et les revendeurs traditionnels mettant les bouchées doubles pour proposer une expérience de shopping mobile optimale, en réponse à l’engouement des consommateurs pour les applis de shopping. Une tendance qui ne peut que se prolonger, à mesure que les acteurs du retail s’adaptent au marché en intégrant le mobile au cœur de leur stratégie commerciale. La hausse sur un trimestre des téléchargements sur les deux App stores est principalement due aux jeux mobiles. Les utilisateurs ont été séduits par les évolutions importantes dans les jeux mobiles, comme l’arrivée du genre «battle royale» par exemple, rendu célèbre par des titres comme PUBG Mobile et Fortnite. Les États-Unis, la Russie et la Turquie ont connu une hausse importante de leurs parts de marché dans les téléchargements iOS. Sans surprise, ce sont les marchés émergents qui arrivent en tête des classements par croissance annuelle des téléchargements sur Google Play. L’Inde, l’Indonésie et le Brésil, sont les pays à avoir enregistré les plus fortes hausses – une tendance qui s’est accentuée au cours des 2 dernières années.  Au 1T 2018, Google Play a réduit de 10% l’écart qui le séparait d’iOS en termes de dépenses consommateurs dans le monde. Un écart qui n’a jamais été aussi bas depuis le 1er trimestre 2016. Comparées à l’an passé, les dépenses consommateurs Google Play ont augmenté de 25 % au 1er trimestre 2018, contre 20 % pour celles sur iOS. Mais cela n’a pas suffi à Google Play pour détrôner l’App Store d’iOS, qui conserve une avance considérable au classement des dépenses consommateurs dans le monde.