Arthur débouté de sa plainte en diffamation à l’encontre de Patrick Cohen

302

L’animateur et producteur Arthur a été débouté mardi d’une plainte en diffamation à l’encontre de Patrick Cohen, qui l’avait accusé d’«évasion fiscale» dans une chronique sur France Inter en 2015, a annoncé l’avocat du journaliste. Me Cyril Bonan a salué dans un communiqué «cette décision importante qui renforce la liberté de la presse d’informer sur des sujets sensibles pour l’opinion». Arthur avait déposé une plainte en diffamation auprès du TGI de Paris en février 2015. Patrick Cohen, alors aux manettes de la matinale de France Inter, avait dit qu’il s’était livré à une «évasion fiscale» lors de la revente de sa société Coyote, en s’appuyant sur des informations de BFM Business qui décrivaient un mécanisme de transfert d’actions de France au Luxembourg. L’animateur reprochait aussi à Patrick Cohen de l’avoir accusé de «trafic d’influence» auprès de l’équipe de Nicolas Sarkozy pour que les avertisseurs de radars, que commercialisait sa société, ne soient pas interdits. Sa plainte avait entraîné la mise en examen de Patrick Cohen et du PDG de Radio France Mathieu Gallet. Le tribunal «a rejeté en totalité la plainte d’Arthur» et a débouté ce dernier «de l’ensemble de ses demandes», informe l’avocat de Patrick Cohen, qui travaille aujourd’hui sur Europe 1. Dans sa décision, le tribunal relève notamment que «le terme «évasion fiscale», qui recouvre le simple fait d’échapper au paiement d’un impôt, ne saurait être assimilé en lui-même au délit de fraude fiscale».