AT&T : résultats trimestriels contrastés après l’intégration de Time Warner

317

Le groupe des télécoms et des médias américain AT&T, qui a finalisé récemment le rachat de Time Warner rebaptisé WarnerMedia, a annoncé mercredi des résultats trimestriels contrastés, marqués notamment par un bond de 54,2% à 4,82 milliards de dollars du bénéfice net. Ce résultat se traduit néanmoins par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 90 cents contre 94 cents attendus en moyenne par les analystes financiers.

Le titre cédait 2,51% vers 11h40 GMT dans les échanges électroniques précédant l’ouverture de la séance à Wall Street. Le chiffre d’affaires de 45,74 milliards de dollars, en hausse de 15,3% sur un an, est, lui, supérieur aux attentes de 45,65 milliards.

Le groupe a été porté au troisième trimestre par «des gains solides dans la division mobile et WarnerMedia», la nouvelle entité issue du rachat de Time Warner, a souligné l’entreprise dans un communiqué. AT&T a notamment attiré 69.000 nouveaux abonnés à ses forfaits de téléphone mensuels, très courtisés par les opérateurs, là où les analystes de FactSet avaient misé sur une perte.

L’entreprise a aussi vendu 481.000 forfaits prépayés. L’opérateur continue par ailleurs à perdre en masse des abonnés à son service traditionnel de télévision par satellite DirectTV (-346.000 clients). C’est pour s’adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs qui s’éloignent de la télévision traditionelle et des bouquets de chaîne pour se tourner vers des plateformes comme Netflix  que AT&T a fait le pari d’investir massivement dans les contenus.Son services de vidéos en ligne à la demande DirectTV Now a d’ailleurs enregistré 49.000 nouveaux abonnés. «Notre activité dans les services mobiles grandit et est le principal contributeur à nos bénéfice et à notre flux de liquidités», a souligné le Président Directeur Général de l’entreprise, Randal Stephenson, cité dans le communiqué. «WarnerMedia a aussi contribué à nos bénéfices dès le premier trimestre entier au sein de l’entreprise», a-t-il souligné.

AT&T a finalisé mi-juin le rachat de Time Warner, une opération colossale à environ 85 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires tiré des activités de cette division a progressé de 6,5% sur un an, porté par le studio Warner Bros et ses succès au box-office «Crazy Rich Asians», «En eaux troubles» et «La Nonne» ainsi que ses revenus tirés des droits pour la télévision. Les activités du groupe en Amérique latine ont en revanche ralenti, le chiffre d’affaires de Vrio, son activité de DirectTV an Amérique latine, reculant en particulier de 12% par rapport au trimestre précédent, et de 19% sur un an. AT&T a par ailleurs confirmé ses prévisions annuelles.