C.ALVARESSE (France Télévisions) : « Pour un film correspondant à la collection «L’Heure D», France 3 apporte globalement environ 60.000 euros de financement »

244

Dès le jeudi 27 juin à 23h40, France 3 lance la 4ème saison de sa collection documentaire «L’Heure D». Cette dernière est le fruit d’une collaboration active entre l’antenne nationale et les antennes régionales de France 3. L’occasion pour média+ de rencontrer Catherine ALVARESSE, Directrice des documentaires France Télévisions.

media+

En quoi la collection «L’Heure D» correspond-elle à la ligne éditoriale documentaire de France Télévisions ?

Catherine ALVARESSE

Tournés vers la société contemporaine et la culture, les 18 documentaires proposés dans «L’Heure D» s’inscrivent dans une veine de films d’auteurs singulière. Cette collection s’insère parfaitement dans la ligne éditoriale documentaire de France Télévisions. Nous offrons un espace de liberté à des scénaristes et réalisateurs très talentueux. Ils seront diffusés tous les lundis et jeudis à partir du jeudi 27 juin à 23h40 et jusqu’au lundi 26 août 2019.

media+

Est-ce une force de diffuser des inédits l’été et à une heure si tardive ?

Catherine ALVARESSE

Diffuser des documentaires inédits l’été est une force en effet et montre l’engagement de France Télévisions envers la production. Concernant l’heure, ce n’est pas un problème. L’été, les journées sont plus longues et le téléspectateur arrive plus tardivement devant son téléviseur. Cette case trouve son public, pour preuve, la saison 3 a été suivie en moyenne par 200.000 téléspectateurs. Nous avons les mêmes objectifs pour cette nouvelle édition.

media+

Comment se passe la collaboration entre les 13 régions de France 3 et France 3 nationale ?

Catherine ALVARESSE

Cette collection est le fruit d’une collaboration active et intensive entre l’antenne nationale et les antennes régionales de France 3. Par an, 250 films sont produits par les 13 régions du réseau France 3. Dix-huit le sont avec «L’Heure D».

media+

Comment expliquez-vous la forte présence de certaines régions et l’absence d’autres ?

Catherine ALVARESSE

Certaines régions reviennent en avant car elles produisent énormément de films régionaux et bénéficient de réseaux de production plus développés. Nous devons faire un choix. Certaines régions nous proposent des projets qui méritent davantage de réflexion ou de moyens.

media+

Quelle est la participation financière de France 3 pour ces productions ?

Catherine ALVARESSE

Pour un film correspondant à la collection «L’Heure D», France 3 apporte environ 60.000 euros de financement. Les films sont ensuite soutenus par d’autres organismes comme les conseils régionaux par exemple.

media+

Quelle est votre stratégie concernant la durée des droits et le replay ?

Catherine ALVARESSE

Le téléspectateur pourra retrouver, pendant 30 jours après diffusion, l’intégralité des 18 documentaires en replay. Nous souhaitons évidemment élargir ces droits. Concernant les programmes spécifiques des régions, nous réfléchissons à les regrouper via notre plateforme France.tv, le plus tôt possible, dès 2020.