C. SCHÖFER (6ter) : «Il y a eu trop d’adaptations d’émissions d’enchères en France»

272

Catherine SCHÖFER, Directrice générale de 6ter

Leader des chaînes TNT HD sur les femmes responsables des achats, 6ter, la dernière-née du groupe M6 persévère sur un positionnement familial, fun et mordant. Les détails avec Catherine SCHÖFER, Directrice générale de 6ter qui nous explique le cap stratégique de la saison 2016-2017.

media+

Le positionnement familial de 6ter a-t-il été retravaillé ces dernières saisons?

Catherine SCHÖFER

Absolument ! 6ter va avoir 4 ans. Elle est encore en construction mais la chaîne fonctionne très bien. Avec 2,3% de pda auprès des FRDA-50 ans, 6ter se classe pour la 4ème année consécutive leader auprès de cette cible. Notre slogan d’origine c’était «La télé à partager». Ces éléments nous ont guidés dans l’achat et les commandes de nouveaux programmes. A ce jour, nous clarifions encore plus la promesse de l’antenne à travers des cases brandées, des productions propres et un nouvel habillage. Notre cible est large, essentiellement moins de 50 ans et plus mixte que M6. Nous en avons encore sous le pied.

media+

La rediffusion de séries vintage, est-ce un choix assumé ?

Catherine SCHÖFER

Oui, totalement assumé et éditorialisé. Nous cherchons des séries qui traversent les générations. Quand on propose par exemple «La petite maison dans la prairie», on ne veut surtout pas tomber dans le «c’était mieux avant». Nous donnons juste l’occasion de revoir des programmes qui ont plu à une époque. D’ailleurs, 6ter se classe 2ème chaîne TNT toutes générations confondues auprès des FRDA-50 ANS pendant les déjeuners avec ses séries cultes.

media+

Comment avez-vous abordé vos nouvelles productions propres ?

Catherine SCHÖFER

Nous avons décidé de reconduire «Norbert Commis d’office» (Studio 89 – 10X60’) pour une 3ème saison avec Norbert Tarayre, tous les vendredis à 20h55. 6ter prend le pari de la fiction courte originale à 20h30 du lundi au vendredi avec «Ravis de la crèche» (AlloCiné Productions – 60X2’30), une immersion décalée dans une crèche avec de vrais-faux bébés. Pour aborder la thématique des loisirs, nous lançons un nouveau magazine, «Départ Immédiat» (C Productions – 90’), incarné par Faustine Bollaert. Enfin, de nouvelles productions originales en flux devraient voir le jour en 2017.

media+

Est-ce la fin de «Storage Wars France» ?

Catherine SCHÖFER

«Storage Wars France» (FremantleMedia) est le seul format français sur les enchères qui a fonctionné avec 350.000 téléspectateurs en moyenne, ce qui est un bon score en Prime. Le seul problème, c’est qu’il y a eu beaucoup trop d’adaptations françaises d’émissions d’enchères (sur C8 et RMC Découverte, ndlr). Nous avons donc fait le choix de ne pas commander une saison 2. 6ter veut se distinguer un peu plus. En revanche, nous continuons à diffuser les versions étrangères de «Storage Wars» (Los Angeles et Texas) et «Storage Hunters», chaque dimanche après-midi.

media+

Quid des acquisitions ?

Catherine SCHÖFER

Nous avons récupéré la sitcom «Bienvenue chez les Huang» (26X22’ – ABC Télévision) dans la case «Crazy Family» (lundi au vendredi à 17h00) ou encore la série policière-fantastique «The Frankenstein Code» (11X42’ – Fox) destinée au Prime. Quant au cinéma, nous tentons de prendre des risques avec des films d’animation comme «Numéro 9» ou «Le garçon au pyjama rayé». Nous poursuivons la thématisation de nos cases cinéma avec des cycles comme «Super vite» qui débute dès dimanche avec «Speed», puis «Cars», «Rasta Rocket», «Le pôle express»,… Nous prévoyons pour Halloween une soirée «6trouille» avec «Beetlejuice» et «Halloween Battle : même pas peur !» (concours de déco).