C. SOMMET (Groupe TF1) : «Ushuaïa TV et Deauville Green Awards ont un ADN commun : la protection de l’environnement

34
CHRISTOPHE SOMMET

Ushuaïa TV, partenaire historique, est présent aux Deauville Green Awards. L’occasion pour média+ d’évoquer la présence de la chaîne du Groupe TF1 avec Christophe SOMMET, directeur du Pôle Thématiques du groupe TF1, en charge notamment des chaînes Ushuaïa TV et Histoire TV.

MEDIA +

Quelle a été votre implication à l’occasion de l’édition 2022 des Deauville Green Awards ?

CHRISTOPHE SOMMET

Ushuaïa TV est un partenaire historique des Deauville Green Awards et nous sommes ravis d’y être présents. Pour preuve, notre coproduction événement «La fabrique des pandémies» de Marie-Monique Robin avec Juliette Binoche avait fait l’objet d’une projection spéciale l’année dernière. A noter que le partenariat s’étend au reste du Groupe TF1 qui remet notamment un Prix spécial lors de la soirée de clôture.

MEDIA +

En quoi la ligne éditoriale d’Ushuaïa TV est-elle en cohérence avec les idées développées lors des Deauville Green Awards ?

CHRISTOPHE SOMMET

La chaîne et l’événement ont un ADN commun : la protection de l’environnement. C’est pour cela que nous sommes partenaires depuis la création du festival il y a 11 ans. Ushuaïa TV est la seule chaîne de télévision 100% consacrée à l’environnement. Une vocation qui n’a fait que se renforcer depuis sa naissance en 2005.

MEDIA +

Acquisitions, productions, coproductions… Quelle est votre feuille de route pour Ushuaïa TV ?

CHRISTOPHE SOMMET

L’objectif principal est de travailler sur l’événementialisation de l’antenne à travers l’incarnation et l’éditorialisation. Le mois de juin est par exemple consacré aux océans, à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan qui a lieu chaque année le 8 juin. Tout au long du mois, les téléspectateurs peuvent découvrir une trentaine de documentaires sur cette thématique, dont le 2×52’ «Les sentinelles de l’océan» (Factual Factory) porté par Mareva Galanter. L’événementialisation passe également par la diffusion de productions ambitieuses et impactantes comme «La fabrique des pandémies» (M2R Films) de Marie-Monique Robin, avec la comédienne Juliette Binoche, que nous avons diffusée en mai pour la Journée mondiale de la biodiversité. Chaque année la chaine propose un gros volume de programmes frais, avec près 250 heures d’acquisitions et 150 heures de productions.

MEDIA +

Quels sont les prochains temps forts pour Ushuaïa TV ?

CHRISTOPHE SOMMET

Nous venons de débuter le tournage de la troisième saison du magazine «En Terre ferme» (Phare Ouest Productions) présenté par Fanny Agostini, dont la diffusion démarrera à l’automne prochain. Pour cette nouvelle saison, l’émission évolue et s’engage encore plus. Chaque numéro aura désormais une destination différente et Fanny proposera à son invité de retrousser ses manches et de participer à une action concrète sur le terrain. Côté documentaire, nous diffuserons à la rentrée l’inédit «Delphinariums, game over ?» (52’, Zed) avec l’humoriste Guillaume Meurice, par ailleurs parrain de l’association «C’est assez!». En octobre, Laurent Mariotte sera l’ambassadeur d’un mois spécial consacré à l’alimentation durable avec de nombreux inédits.

MEDIA +

Côté audience, quel bilan tirez-vous de ce premier semestre ?

CHRISTOPHE SOMMET

La dernière vague d’audience (Médiamat’Thématik V42) a été historique pour la chaîne. Ushuaïa TV a enregistré une hausse de 77% de pda en 1 an, soit la plus forte progression des chaînes Découverte. Elle rassemble 3,4 millions de téléspectateurs chaque mois. La chaîne a un positionnement unique et nous sommes ravis que le public soit au rendez-vous.

MEDIA +

Comment évolue votre stratégie podcast ?

CHRISTOPHE SOMMET

Le podcast constitue une offre complémentaire au linéaire qui est très intéressante et qui permet de toucher un public différent. Nous préparons avec TF1 Business Solutions de nouveaux numéros du podcast «En Terre ferme», adapté de l’émission éponyme. Et, pour chaque nouveau programme qui arrive à l’antenne, nous nous posons la question de la pertinence d’une version podcast. De nouveaux contenus devraient donc voir le jour dans les prochains mois.