C. TUGENDHAT (Novelas TV) : «D’énormes moyens sont aujourd’hui déployés sur les nouvelles telenovelas»

548

Clémentine TUGENDHAT, Directrice des Chaînes Internes de CANAL+ INTERNATIONAL

Novelas TV est la première chaîne française 100% dédiée au genre parculièrement populaire des telenovelas. Comment expliquer son engouement dans le monde ? Réponse avec Clémentine TUGENDHAT, Directrice des Chaînes Internes  de CANAL+ INTERNATIONAL.

media+

Dédiée aux telenovelas, comment se porte Novelas TV ?

Clémentine TUGENDHAT

Extrêmement bien. Lancée il y a trois ans en Afrique, éditée par THEMA, filiale à 100% du Groupe CANAL+, Novelas TV est numéro 1 en Afrique francophone sur l’ensemble de la population toutes cibles confondues. Elle réalise également des bons scores d’audiences dans les Caraïbes, Martinique, Guadeloupe ainsi que dans l’Océan Indien, à la Réunion et à Madagascar. Novelas TV est disponible en France Métropolitaine depuis le 26 septembre 2017.

media+

Quelle est la proportion de contenus inédits sur la chaîne ?

Clémentine TUGENDHAT

En Afrique, 90% de la grille est inédite. Dans le reste du monde, a minima, 50% de la grille l’est aussi. Novelas TV propose une programmation des plus grands feuilletons provenant des plus importants producteurs du genre comme Telemundo, Televisa, Globo ou encore TV Azteca. Au total, plus de 1.000 nouveaux épisodes par an. Depuis que Telemundo a été racheté par NBCUNiversal il y a presque deux ans, la grande majorité de la production est aujourd’hui tournée à Miami. Depuis l’année dernière, nous nous sommes mis à acquérir des productions turques. Après avoir diffusé «Une question d’honneur» au dernier trimestre 2017, nous proposons dès le 11 mai, pour la première fois en France et dans les pays francophones, la diffusion de la série phénomène «Fatmagül», novelas turque qui a cartonné dans tout le Moyen-Orient et qui a même détrôné les traditionnelles novelas en Amérique Latine. La série a été diffusée dans plus de 150 pays à travers le monde avec succès.

media+

Chaque année, plus de 500 telenovelas sont produites pour une audience globale de 2 milliards de personnes. Comment sélectionnez-vous vos productions ?

Clémentine TUGENDHAT

Il existe plusieurs genres de telenovelas. Notre chaîne diffuse «les classiques» avec son lot d’histoires d’amour, familiales et de drames. Ce sont des séries addictives qui font au minimum une centaine d’épisodes. Après, vous avez les «super series», à savoir des telenovelas beaucoup plus courtes avec 26 épisodes. Ces dernières ne rentrent pas dans le format de la chaîne. Enfin, il existe les narconovelas qui sont les enquêtes policières avec beaucoup d’action sur fond de trafic de drogues.

media+

Longtemps considérées comme désuètes, les telenovelas évoluent…

Clémentine TUGENDHAT

Le terme telenovelas a pu souffrir d’une image quelque peu désuète il y a quelques années. A une époque, les producteurs avaient limité le budget de ces productions et tournaient essentiellement en intérieur. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. D’énormes moyens sont déployés au niveau des nouvelles séries. Televisa a par exemple construit une sorte de ville à côté de Mexico où toutes leurs productions sont tournées. Chez les Turcs, les budgets sont encore plus importants. On est sur de la vraie série qualitative.

media+

Quelles sont les perspectives de développement de la chaîne ?

Clémentine TUGENDHAT

Novelas TV a été lancée en France dans l’offre basique de CANAL en septembre dernier. Grâce aux différents accords, Free et Orange la propose aussi. On espère que la chaîne va pouvoir trouver son public en France. Nous avons quelques signes prometteurs.