Canal+ juge disproportionnée la décision de l’Autorité de la Concurrence

466

Canal + a estimé que la décision de l’Autorité de la Concurrence de retirer l’autorisation de fusion TPS-CanalSat revêtait un «caractère très inhabituel» et «noté la disproportion par rapport aux supposés manquements relevés», assurant engager «les recours qui simposent». «Il n’est naturellement pas envisageable de remettre en cause une fusion intervenue voilà près de cinq ans», ajoute le groupe après la décision de l’Autorité de la concurrence de retirer son autorisation de fusion des bouquets satellitaires CanalSat et TPS, finalisée en 2007. Estimant que Canal+ n’avait «pas respecté plusieurs engagements», elle a en outre condamné le groupe à une amende de 30 millions d’euros. «L’Autorité de la concurrence voit à lévidence dans cette décision le moyen de contraindre le Groupe Canal+ à souscrire de nouveaux engagements, applicables au-delà du terme de ceux prévus dans l’autorisation de 2006», écrit le groupe. «Le Groupe Canal+
se félicite de l’opportunité qui lui est donnée d’ouvrir le débat avec l’Autorité de la concurrence dans le cadre de la nouvelle notification demandée», poursuit le communiqué. «Les conditions de la concurrence qui prévalaient en 2006 sont en effet totalement bouleversées et la décision de l’Autorité ne prend absolument pas en compte l’univers nouveau qui résulte notamment de l’intervention massive sur le marché de la télévision des géants de l’internet et des opérateurs télécom», conclut Canal+.