«Cinq fois Nathalie Baye»: cinq fois plus belle en court sur Canal +

512

Tourner cinq courts-métrages, en cinq semaines, cinq femmes de cinq scénarios imaginés pour elle: Nathalie Baye a accepté avec enthousiasme l’offre de Canal + qui sera présentée mardi à Cannes (et sur la chaîne cryptée).Bourgeoise somnambule en chemise de nuit, mère divorcée en nuisette, blonde à frange et robe fourreau, réalisatrice impitoyable sur son casting, actrice poudrée rougissante sous le regard des spectateurs, elle joue tout, comme une leçon magistrale d’acteur ou la vitrine de ses talents. L’actrice a enchaîné les tournages les uns après les autres pour se glisser chaque fois dans une nouvelle peau, un nouveau destin, le temps d’un film d’une dizaine de minutes. «J’ai eu deux jours entre chaque maximum», se souvient l’actrice avec une gourmandise évidente, au souvenir des tournages enchaînés avec des réalisateurs dont c’était parfois le premier film. «Des rôles comme ça, c’est un cadeau, être disponible pour ces jeunes cinéastes était la moindre des choses», dit-elle. L’appel à projet est lancé en juin 2010, juste après Cannes: quelques mois plus tard affluent 487 scénarios, dont une trentaine mis de côté et soumis à Nathalie Baye qui participe à la sélection des cinq retenus, produits et tournés. «J’ai refusé les scénarios qui m’arrivaient directement chez moi ou via des proches pour que tout le monde ait la même chance», insiste l’actrice.