Comcast, mécontent de Google, discute avec Microsoft

    155

    Le câblo-opérateur américain Comcast discute avec le géant informatique Microsoft pour utiliser ses services de recherche sur Internet, avance samedi le «Wall Street Journal», selon lequel Comcast est mécontent de son actuel partenaire Google. Comcast, plus gros câblo-opérateur des Etats-Unis, est en cours de négociations avec Microsoft pour les services du portail MSN mais discute également avec Google afin de modifier leur partenariat actuel, qui expire à la fin de l’année, avance le quotidien, citant des sources proches du dossier. La décision de Comcast est une question de «semaines», estime le journal. Actuellement, Google fournit le service de moteur de recherche du portail internet de Comcast, mais ce dernier souhaite un partage des revenus publicitaires -le fond de commerce des sites internet, comme les moteurs de recherche- un peu plus à son avantage. Comcast serait également mécontent d’autres modalités du partenariat avec Google. Le câblo-opérateur, 2ème fournisseur du pays pour les services Internet à haut débit derrière les services ADSL de l’opérateur télécom ATT, souhaiterait porter les revenus annuels tirés de la publicité en ligne à 100 millions de dollars, contre 70 millions actuellement. Selon les sources citées par le journal, Comcast fait valoir qu’avec 15 millions de visiteurs par mois sur son portail, il est l’un des plus gros clients de Google. Quitter Google n’est pas une décision facile pour Comcast, rappelle le quotidien, Google jouissant d’une grande popularité auprès des internautes et d’une réputation d’excellence dans la stratégie publicitaire, le groupe dégageant le plus de revenu publicitaire par recherche du secteur. Les très rentables revenus publicitaires sur Internet attirent différents acteurs -informatique, médias, télécoms…-, et le partage des revenus est une question centrale. La semaine dernière, le fabricant chinois d’ordinateurs Lenovo a remplacé Google par Microsoft pour ses services de barre des tâches et de moteur de recherche par défaut sur ses ordinateurs.