Décès du reporter et réalisteur Gilbert Larriaga

246

Gilbert Larriaga, qui avait filmé la descente des Champs-Elysées du général de Gaulle à la libération de Paris, avant de devenir reporter puis réalisateur à la télévision, est décédé dimanche à l’âge de 92 ans, a annoncé son frère. Il s’est éteint à l’hôpital de Laval, à la suite de problèmes respiratoires, a précisé Georges Larriaga. Gilbert Larriaga avait commencé son activité de caméraman de façon clandestine pendant la Seconde Guerre mondiale, notamment sur le front de Normandie, selon le résumé du livre «Nous l’avons tant aimée, la télévision…» publié en 2008 avec son épouse Marielle. En août 1944, il filme ainsi «pour France Libre Actualités, la libération de Paris et la mythique descente des Champs-Elysées du général de Gaulle», selon le site des Editions des Traboules. «J’étais tout petit et j’y étais comme spectateur, en bas à la Concorde, sur les épaules de quelqu’un, j’avais 4 ans», se souvient son frère. A début des années 1950, il rejoint comme reporter le journal télévisé créé par Pierre Sabbagh. Il couvrira notamment le couronnement de la reine Elisabeth II ou les événements de Suez de 1956. «Il a aussi fait une dizaine de Tour de France à moto avec la caméra, puis il en a fait 15 ou 20 comme réalisateur, avec hélicoptères et compagnie», raconte son frère. Il a également été réalisateur d’émissions comme «Cinq colonnes à la Une» et «Les dossiers de l’écran».