Des voix se sont élevées en Malaisie après l’abandon des poursuites contre Riza Aziz, l’un des producteurs du film hollywoodien «Le Loup de Wall Street»

201

Des voix se sont élevées en Malaisie contre la décision de la justice d’abandonner les poursuites pour blanchiment d’argent contre Riza Aziz, l’un des producteurs du film hollywoodien «Le Loup de Wall Street» et gendre de l’ancien Premier ministre, y voyant une manoeuvre politique.
Le parquet de Malaisie a annoncé jeudi que les poursuites contre Riza Aziz, qui est aussi le gendre de l’ancien Premier ministre déchu Najib Razak, avaient été abandonnées à la faveur d’un accord transactionnel conclu avec le gouvernement.
Le producteur était soupçonné d’avoir reçu, via sa société de production Hollywood Red Granite Pictures, près de 250 millions de dollars issus du fonds 1MDB, censé contribuer au développement économique de la Malaisie, mais dont des milliards ont été détournés dans le cadre d’un scandale qui vaut à Najib Razak et ses affidés d’être poursuivis pour corruption.
L’ancien procureur général de Malaisie, Tommy Thomas, qui avait pris la décision de poursuivre le producteur, a déclaré que l’accord était un «baume au coeur» pour le producteur mais «terrible pour la Malaisie». Au sujet de l’accord, qui prévoit la restitution par Riza Aziz à la Malaisie de 107 millions de dollars, le ministère américain de la Justice, qui a aidé le pays d’Asie du Sud-Est à récupérer les fonds pillés, «aurait de toute façon restitué ces fonds parce qu’ils appartiennent à la Malaisie et ont été volés à la Malaisie», a-t-il fait valoir dans un communiqué.Il a expliqué que, contrairement au procureur général qui lui a succédé à ce poste, il n’aurait «jamais approuvé cet accord».
De son côté l’ancien Premier ministre Mahathir Mohamad, passé dans l’opposition depuis la chute de son gouvernement en février, s’est indigné que Riza Aziz n’ait à rendre que la moitié de la somme qu’il est accusé d’avoir reçue du fonds 1MDB.
«Cela ne s’est jamais produit en Malaisie mais cela se produit maintenant – et de nombreux voleurs espèrent désormais aller devant les tribunaux pour pouvoir rendre la moitié de leur butin et rester en liberté», a déclaré l’opposant de 94 ans lors d’une conférence de presse.
Près de 250 millions de dollars avaient été versés sur des comptes de la société de production dont Riza Aziz est co-fondateur, selon les chefs d’accusations. Outre «Le Loup de Wall Street», un film avec Leonardo DiCaprio sur un escroc de la Bourse sorti en 2013, Red Granite a aussi produit le film «Dumb and Dumber De» avec Jim Carrey.
Le scandale autour du fonds 1MDB a contribué à la chute de Najib Razak, inculpé de corruption, en mai 2018. Mais depuis que la coalition élue après sa chute, et qui avait encouragé les poursuites et tenté de récupérer les sommes pillées, n’est plus au pouvoir, des doutes sont apparus quant à la volonté du nouveau gouvernement malaisien de poursuivre ce processus.