Dreamworks licencie 500 personnes après des résultats décevants

614

Le studio de dessins animés DreamWorks Animation, co-fondé par Steven Spielberg et Jeffrey Katzenberg, va licencier 500 personnes, soit environ un quart de ses effectifs, et ralentir le rythme de sa production après les résultats décevants de précédents films. La maison qui a donné naissance à l’ogre vert «Shrek» souligne dans un communiqué qu’elle «met en place un nouveau plan stratégique pour restructurer son activité centrale de films d’animations et s’assurer de la production rentable de films de haute qualité». Le studio va réduire sa production à 2 films par an contre 3 auparavant, pour «maximiser ses ressources et ses talents, réduire ses coûts et augmenter sa rentabilité». Dreamworks table donc sur six films sur les 3 prochaines années, un nouveau et une suite: «Kung Fu Panda 3» (date de sortie prévue pour le 18 mars 2016 aux Etats-Unis), «Trolls» (4 novembre 2016), «Boss Baby» (13 janvier 2017), «Les Croods 2» (22 décembre 2017), «Larrikins» (16 février 2018) et «Dragons 3» (29 janvier 2018). «Capitaine slip» sera produit en dehors du studio «à un coût beaucoup moins élevé» que prévu, et devrait sortir aux Etats-Unis en 2017. Le prochain film du studio, «En route!», sortira le 27 mars. «Cette stratégie va permettre de produire de grands films, avec de meilleures performances en salles et une rentabilité accrue», a commenté, confiant, le DG Jeffrey Katzenberg. La presse spécialisée évalue les effectifs de Dreamworks Animation à entre 1.950 et 2.200 personnes.