Droits du foot: Numéricâble achète malin

    182

    Numéricâble, qui va lancer le 19 octobre «Ma chaîne sport», possède pour sa programmation football les droits de la Ligue 2, du Championnat du Portugal ou de clubs italiens de second rang, «ce qui était disponible sur le marché», selon le président de la chaîne, Nicolas Rotkoff. Les droits du football sont en général exorbitants (Canal+ paie en moyenne 600 millions d’euros par saison pour la Ligue 1) et «Ma chaîne sport» (MCS) n’a que 10 M EUR environ de budget, selon son président Nicolas Rotkoff, qui présentait jeudi sa chaîne à la presse. En ayant acheté les droits de quelques clubs italiens comme Palerme, l’Udinese ou la Reggina, moins onéreux que ceux des grands clubs (Juventus, Inter, AC Milan…), «on aura dix fois la Juve, à chaque fois qu’elle se déplacera chez un de ces clubs», a expliqué M. Rotkoff. Mais le président de MCS n’a pas voulu se prononcer sur la participation de Numericâble au prochain appel d’offres sur les droits de la Ligue de football professionnel (LFP), à la fin de l’année 2007. «Je ne vous dis pas oui, je ne vous dis pas non, ce n’est pas la question du jour». Le président de la LFP, Frédéric Thiriez, présent, a lui assuré que le câblo-opérateur avait les moyens de concurrencer Canal+ sur les droits du football français, dans le contexte de guerre économique et psychologique que mènent la Ligue et le groupe Canal+, qui veut faire baisser les prix. «Bien évidemment qu’ils (Numéricâble) vont se pencher sur les appels d’offres (de la LFP)», a-t-il assuré. «Numéricâble a 3,5 millions de foyers raccordés, c’est considérable!», a-t-il ajouté, laissant entendre que l’entreprise avait la surface financière pour s’offrir la L1. Evoquant les droits de la L2, acquis par Numéricâble pour 15 M EUR jusqu’en 2010, M. Thiriez a expliqué: «c’est la démonstration que je voulais faire qu’en produisant nos images on pouvait attirer d’autres opérateurs, comme Numéricâble ou Orange».