E. JOUANOLE (SEDPA) : «En baisse, l’animation reste le genre qui s’exporte le mieux»

95

Lors des RDV Unifrance de Biarritz, les chiffres de l’export des programmes audiovisuels Français ont été dévoilés. L’occasion pour média+ de revenir sur les commentaires d’Emmanuelle JOUANOLE, Présidente du SEDPA (Syndicat des Entreprises de Distribution de Programmes Audiovisuels), suite à la diffusion des résultats.

media+

Quel bilan tirez-vous de l’étude annuelle sur l’export des programmes audiovisuels français ?

Emmanuelle JOUANOLE

Les chiffres sur l’export des programmes audiovisuels français ont été présentés lors de la 28ème édition des Rendez-vous Unifrance, à Biarritz, par le CNC et Unifrance. Ainsi, l’exportation de programmes audiovisuels français (ventes, préventes et apports en coproduction) enregistre un niveau particulièrement élevé avec un total de 375,9 millions d’euros, soit une hausse de +6% par rapport à 2020. La vente de formats, notamment dans le genre de la fiction, est très positive. Une série comme «Dix pour cent» signe un vrai succès dans le monde. Les ventes du genre…


Le contenu de cet article est payant.
Pour voir cet article, vous devez l'ajouter à votre panier.
Cliquer sur le bouton "Ajouter au panier" ci-dessous


4.50 Ajouter au panier