Endemol: Courbit et Arnault dans les enchères finales, selon le «Times»

    157

    Le président d’Endemol France, Stéphane Courbit, associé au milliardaire Bernard Arnault, participera au deuxième tour d’enchères pour le rachat d’Endemol, avec au moins deux autres groupes d’investisseurs, a rapporté mercredi le «Times». Une source proche du dossier ayant requis l’anonymat a déclaré que les repreneurs potentiels pourraient toutefois être plus nombreux, «aux alentours de cinq». Interrogé à Madrid, Telefonica s’est refusé à tout commentaire sur ce dossier. Le groupe Telefonica avait annoncé le 9 mars vouloir céder les 75% qu’il possède dans la société néerlandaise qui produit des émissions de divertissement déclinées dans différents pays, comme «Big Brother» («Loft Story» en France), «Star Academy» ou «Fear Factor». Un des groupes intéressés est formé de Stéphane Courbit et de Bernard Arnault, première fortune française et septième mondiale, soutenu par le fonds PAI, selon le quotidien britannique. Un deuxième groupe est mené par le cofondateur néerlandais d’Endemol John de Mol, associé à la banque Goldman Sachs et à Mediaset contrôlé par la holding Fininvest de Silvio Berlusconi, selon le Times. Le troisième est emmené par l’ancien directeur d’exploitation Tom Barnicoat, associé au fonds Apax Partners, d’après le journal. La presse espagnole évoquait aussi il y a quelques jours un intérêt du groupe italien De Agostini. Le résultat final devrait être annoncé début mai, a avancé «Le Times». Telefonica a toujours refusé de donner un quelconque calendrier, et n’a jamais confirmé les informations de presse selon lesquelles les groupes interessés avaient jusqu’au 30 mars pour se manifester. Telefonica avait acheté sa part d’Endemol en 2000, pour 4,79 milliards d’euros. Mais la nouvelle direction du groupe avait ensuite rapidement qualifié cette acquisition de «non stratégique», préférant se concentrer sur son métier de télécommunications que sur la production de contenus audiovisuels. Le 9 mars, le géant espagnol des télécommunications avait annoncé étudier la vente «totale ou partielle» de sa participation. Endemol était en baisse de 0,72% mercredi à 12h35 GMT à la Bourse d’Amsterdam, pour une capitalisation d’environ 2,9 milliards d’euros.