Entretien avec Christine KELLY, Membre du CSA

102

media+
Pourquoi le CSA a-t-il fait machine arrière sur la question de la mention nominative des réseaux sociaux à la télévision ou à la radio?
Christine KELLY
Nous n’avons pas fait machine arrière, mais nous l’avons fait évoluer!  En mai 2011, le CSA a tenu à rappeler qu’aux termes du décret du 27 mars 1992 relatif à la publicité à la télévision, la mention nominative des réseaux sociaux dans les programmes était susceptible de relever de la publicité clandestine. C’était la 1ère réponse du CSA. Ensuite, les chaînes et les radios nous ont demandé de nous intéresser à cette problématique car il était très important pour eux, de posséder un meilleur «partenariat» avec les réseaux sociaux pour la survie de l’audiovisuel. Dès lors, j’ai décidé (en mai 2012) d’ouvrir une grande série de concertations en interrogeant à la fois les patrons des chaînes TV, des radios, de Facebook, de Twitter, Google, Viadéo sans oublier les avocats et les journalistes spécialistes en la matière. Après des mois de discussions, des groupes de travail se sont constitués pour que nous puissions tenir compte de l’évolution des pratiques, tout en assurant la compatibilité avec la réglementation de la publicité dans l’intérêt des consommateurs.

media+
Le CSA était-il conscient de la situation «absurde» qui existait dans le PAF avec ces diffuseurs évoquant Twitter par le biais du hashtag (#), ou de Facebook avec ses pages «Fans» ?
Christine KELLY
Absolument ! Mais il faut savoir que le CSA est chargé de faire appliquer la loi. Mais nous sommes dans une société qui évolue très vite, le CSA a tenu à s’adapter à ces évolutions tout en restant vigilant.
media+
En quoi la mention de Facebook et de Twitter à l’antenne ne s’apparente plus à de la publicité clandestine ?
Christine KELLY
Il existe une subtilité. Mentionner Facebook et Twitter à l’antenne n’est pas considéré comme des citations à but publicitaire (comme le rappelle le décret de 1992), mais comme de l’information, dès lors que cette mention répond effectivement à un objectif d’information du public. Toutefois, nous rappelons aux diffuseurs TV et radios que ces dernières ne peuvent être citées que de façon ponctuelle et avec modération.
media+
Est-il possible de mentionner tous les autres réseaux-sociaux ? Le CSA sera-t-il attentif aux excès de citations ?
Christine KELLY
Il sera tout-à-fait possible de mentionner les autres réseaux-sociaux. Néanmoins, leur citation restera interdite dans les émissions pour enfants ainsi que dans le titre des programmes. Aujourd’hui, le CSA reste attentif au fait qu’il n’y ait pas un déferlement de citations «Facebook» et «Twitter» à l’antenne.