Entretien avec… Pascal Wyn, Directeur de production chez Ego Productions

    577

    média+ : Quel est le projet le plus abouti d’Ego Productions en matière de fiction?

    Pascal Wyn : Nous préparons un deux fois 90’ pour France 2 avec Zabou Breitman sur l’univers carcéral. Un homme qui tue en prison doit-il être interné? C’est toute la question de la justice et de son rapport avec la folie.

    média+ : Vous êtes également en passe de créer une nouvelle «Famille Formidable»?

    Pascal Wyn : C’est le deuxième projet de production très avancé, toujours pour France 2, réalisé par Lorenzo Gabriele, qui sera diffusé dans la case horaire de «Clara Sheller». Une comédie familiale drôle, originale, décoiffante, qui peut effectivement rappeler «Une famille formidable», créée en 1992 par Pascale Breugnot (Directrice d’Ego ndlr) pour TF1.

    média+ : «Autobiographie d’une courgette» se prépare pour France 3?

    Pascal Wyn : Absolument! Il s’agira d’une fiction de proximité d’après le roman de Gilles Paris, un auteur belge plein d’humour. Le tournage devrait se faire en été 2007.

    média+ : Allez-vous prochainement proposer d’autres fictions autour de grands personnages du siècle passé?

    Pascal Wyn : Nous avons deux personnages sur lesquels nous travaillons actuellement, qui sont Marguerite Yourcenar et Jacques Brel. Chacun à leur manière a marqué l’Histoire et ils ont eu des vies extraordinaires, sur lesquelles nous pourrions revenir le temps d’une fiction, exactement comme nous l’avons fait avec Dalida en 2005.

    média+ : Quels sont vos critères de choix lorsque vous décidez de consacrer une fiction à une personnalité?

    Pascal Wyn : Pascale Breugnot a toujours fonctionné à la passion. Pour Dalida, elle avait été bouleversée par la femme. Brel et Yourcenar la touchent tous les deux d’une manière différente, mais il est avant tout question d’émotion à partager.

    média + : En matière de documentaires, avez-vous aussi des idées fortes?

    Pascal Wyn : Bernard Bouthier travaille sur un projet d’ émission pour France 2 qui étudierait les clivages de la société moderne, un peu comme Yves Montand l’avait fait dans «Vive la crise», à la fin des années 1980.