Entretien avec … Richard Maroko, directeur des programmes et des acquisitions de AB groupe

    162

    Le 9 octobre dernier, le groupe AB a présenté son projet de chaîne «Terra Nova HD» devant le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour l’octroi d’une fréquence sur la TNT HD. Le Conseil rendra sa décision ce mardi. Richard Maroko, directeur des programmes et des acquisitions de AB groupe, explique pour média+ les ambitions de la «chaîne verte».

    média + : Pouvez-vous nous présenter cette nouvelle chaîne Terra Nova HD que vous défendez pour obtenir une fréquence sur la TNT HD ?

    Richard Maroko : Il s’agit d’une chaîne destinée à l’appel d’offre sur la TNT en HD qui va être attribuée mardi. Nous avions la volonté de présenter un projet original au lieu de présenter un projet où l’on met en HD ce qui existe déjà comme l’ont fait les autres, TF1, M6 et Canal, et qui n’apportent finalement pas grand chose aux téléspectateurs. Nous sommes partis d’un constat. D’abord, il n’y a pas de grandes chaînes documentaires sur la TNT gratuite et cela manque. Ensuite, il faut voir la prééminence des questions d’écologie, d’environnement, qui sont les enjeux des années à venir. La TNT est tout à fait adaptée, c’est un média de masse qui permet de porter le message non pas de façon militante mais à travers des documentaires consacrés à la nature, à l’environnement, au monde. C’est un peu l’essence du projet.

    média + : Quels sont les programmes que l’on pourra retrouver sur Terra Nova HD ?

    Richard Maroko : Essentiellement du documentaire, du cinéma avec des grands films comme «Microcosmos» dans la thématique «nature, environnement, découverte du monde». C’est en quelque sorte une grande chaîne découverte. Il y a aussi de nombreux documentaires sur les animaux, la vie sauvage, les voyages, la mer, la découverte des civilisations…

    média + : Allez-vous faire produire des programmes pour Terra Nova ?

    Richard Maroko : Peut-être pas la première année mais dans un second temps, nous allons également produire des documentaires en HD.

    média + : Quelle est la cible de la chaîne ?

    Richard Maroko : J’ose espérer que la cible est de 7 à 77 ans avec ce genre de thèmes. C’est très transgénérationel. Il y a beaucoup d’enfants qui regardent des programmes sur les animaux. Nous savons que les femmes regardent aussi beaucoup de documentaires sur les voyages. Il y a beaucoup de portes d’entrée différentes qui sont aptes à réunir une population assez large. En tout cas, c’est le but de la chaîne.

    média + : Quel est votre budget ?

    Richard Maroko : C’est une chaîne qui coûte plusieurs dizaines de millions d’euros.

    média + : Etes-vous confiant quant au résultat que va rendre le CSA?

    Richard Maroko : Je n’en sais rien parce que nous ne sommes pas favoris. C’est vrai que cette nouvelle chaîne apporterait quelque chose de nouveau. On ferait de la HD et en plus, on apporterait vraiment une chaîne qui manque. Je pense que ça serait une bonne carte à jouer pour la TNT.

    média + : Prévoyez-vous une diffusion en SD sur le câble, le satellite et l’adsl ?

    Richard Maroko : Oui. A partir du moment où nous voulons toucher un plus large public, il faut quand même ne pas se contenter de diffuser en HD parce que tout le monde n’a pas la HD. Donc, en attendant qu’il y ait une large diffusion de la HD, il faudrait également donner lieu à une diffusion en SD pour que tout le monde puisse voir la chaîne même sans décodeur haute définition. Cela permet de donner une vraie assise populaire à la chaîne.