Entretien avec … Yves-Philippe Couve, journaliste et concepteur de l’Atelier RFI

    202

    RFI lance l’Atelier RFI, une expérience inédite de radio participative réalisée par des internautes autour de sujets liés aux impacts quotidiens qu’engendre l’utilisation d’Internet. Pour Philippe Couve, ce projet innovant est une manière d’articuler les deux médias, la radio et le Web, et d’en ressortir le potentiel de chacun.

    média + : Qu’est ce que l’Atelier RFI ?

    Yves-Philippe Couve : L’Atelier RFI est une expérience qui mêle le Web et la radio et qui essaie de voir de quelle manière on peut articuler ces deux médias en exploitant les qualités de l’un et de l’autre. On exploite le Web pour son potentiel participatif en sollicitant l’expérience, l’expertise ou les questions des internautes. A partir de là, se met en place une discussion sur la thématique du jour, à nous ensuite de sélectionner et d’organiser des interviews téléphoniques de certains des internautes et éventuellement de spécialistes. Ces interviews serviront de matière première aux 16 émissions de 20′ chacune, diffusées à partir de cet été sur les antennes de RFI. De fait, si les gens veulent en savoir plus après ces émissions, ils pourront se retourner vers le blog http://blogs.rfi.fr/atelier/ pour retrouver l’intégralité des interviews, mais aussi les liens vers les sites évoqués et les coulisses de l’émission.

    média+ : Comment est née l’idée de ce concept ?

    Yves-Philippe Couve : J’ai été, pendant un peu plus de 6 ans, à la tête de la rédaction Internet de RFI et la question comment articuler la radio à Internet s’est souvent posée. Nous avons trouvé quelques éléments de réponse grâce à l’expérience menée par la NPR (National Public Radio), le réseau de radio publique américain qui a lancé au mois de février un blog sur lequel il teste un format d’émission qui est mis à l’antenne. L’idée est partie de là et nous avons voulu aller plus loin en impliquant les internautes dans la conception même et dans la réflexion préalable à l’émission.

    média+ : Pourquoi avoir centrer le thème de l’atelier sur l’impact d’Internet sur nos vies ?

    Yves-Philippe Couve : Je trouve que c’est un sujet très intéressant parce que depuis 15 ans, avec l’arrivée d’Internet, nos vies ont profondément changé. Dans les médias, on en a peu parlé, on a surtout abordé les points de vue techniques ou économiques et pas assez le phénomène de société. On n’a pas évoqué, par exemple, en quoi Internet a changé notre façon de travailler, d’étudier, de draguer ou de promouvoir sa musique quand on est musicien ou ses textes quand on veut devenir écrivain. C’est de cela dont on veut parler dans l’Atelier RFI.

    média+ : Quels ont été les premiers retours des internautes ?

    Yves-Philippe Couve : Les premiers retours ont été très bons, pas tant en terme de fréquentation du blog mais plutôt en qualité de contributions. Des gens du monde entier apportent leurs expériences, leurs expertises et contribuent même à la suggestion des sujets à traiter comme celui d’ «Internet au service des handicaps» qui m’a été proposé par un internaute et auquel je n’avais pas songé.

    média+ : Sur quels critères vous basez-vous pour choisir les sujets et les interventions qui passeront à l’antenne cet été ?

    Yves-Philippe Couve : Il ne faut pas que le sujet soit trop pointu, sans pour autant être grand public, il faut qu’il soit accessible et touche le plus grand nombre d’auditeurs. On prépare, par exemple, un sujet sur des «Personnes atteintes d’une maladie rare» et pour qui Internet constitue un moyen important de sortir de leur isolement et de discuter avec d’autres personnes qui connaissent les mêmes difficultés et incompréhensions qu’eux au quotidien. Ce qui me guide avant tout dans le choix des sujets, c’est qu’ils doivent illustrer de manière significative une facette des changements suscités par l’arrivée d’Internet.