Espagne: Prisa valorise sa filiale télé Digital+ à 3,85 milliards d’euros

    134

    Prisa valorise sa filiale de télévision par abonnements Digital+ à 3,85 milliards d’euros et considère satisfaisant le niveau des offres reçues d’acheteurs potentiels, a estimé jeudi un haut responsable du premier groupe de presse et médias espagnol. Le quotidien «El Pais», fleuron éditorial du groupe, devrait enregistrer cette année une chute de 16% de ses recettes publicitaires en raison de la crise économique, a par ailleurs déclaré devant la presse Juan Luis Cebrian, Directeur Général de Prisa. Ce dernier a mis en vente Digital+ et aurait reçu des propositions de cinq acheteurs potentiels: les espagnols Telecinco (détenu à 50 par l’Italien Mediaset) et Telefonica, les français Vivendi et France Télécom, ainsi que le géant anglo-saxon des médias News Corp de Rupert Murdoch. M. Cebrian a souligné jeudi que Digital+ était «l’affaire la plus rentable d’Espagne» actuellement avec des bénéfices dépassant les 300 millions d’euros, valorisant cette filiale à 3,85 milliards d’euros, un chiffre nettement supérieur aux estimations des spécialistes. Il a par ailleurs reconnu que la dette de Prisa, qui dépasse les 5 milliards d’euros, était actuellement «élevée», soulignant la nécessité de la réduire à un niveau plus acceptable, ce qui devrait être le cas après la vente de Digital+. Selon M. Cebrian, le chiffre d’affaires de Prisa devrait atteindre quelque 4 mds d’euros cette année (contre 3,69 mds en 2007) avec un excédent brut d’exploitation (ebitda) d’environ 700/800 millions (779,62 millions d’euros en 2007). Il a toutefois reconnu que la crise avait provoqué un net recul des rentrées publicitaires, estimé à 16% en 2008, pour «El Pais», premier quotidien espagnol, (450 000 exemplaires), avec une chute de 70% des petites annonces immobilières. Les recettes publicitaires représentent généralement quelque 60% des revenus des journaux epagnols.