Radio classique : « Une programmation plus glamour », Etienne Mougeotte

394

mougeotte-etienne-4603

3 média + Le quotidien des professionnels des médias N°1 847 du mercredi 16 septembre 2015

Etienne MOUGEOTTE

Directeur général de Radio Classique

Depuis plus de 10 ans, Radio Classique a fait le pari d’une programmation mixte, alliant la grande musique à l’information économique, généraliste et culturelle. Comment la station souhaite-t-elle se développer ? Réponse avec Etienne MOUGEOTTE, Directeur général de Radio Classique.

media+

Radio Classique veut être une radio moderne. Quelle est votre vision de la modernité ?

Etienne MOUGEOTTE

Cela signifie 2 choses. Cette radio offre du classique dans le numérique sans pour autant faire table rase de ses valeurs et de son ADN. Nous proposons une information différente par rapport à ce que proposent les autres radios généralistes. Nous faisons davantage appel à la raison qu’à l’émotion. Avec internet, les réseaux sociaux et les chaînes d’infos en continu, il y a eu une sorte d’accélération un peu folle de l’information et de son traitement. Nous voulons prendre nos distances, contextualiser et commenter les sujets sans se laisser emporter dans le flux infernal de l’information. À l’antenne, nous maintenons l’intégralité des programmes qui ont su rencontrer et consolider leur public. C’est le cas des rendez-vous de Guillaume Durand, Nicolas Pierron et Patrick Poivre d’Arvor. Pour Radio Classique, nous poursuivons trois objectifs notables. 1) Le développement de notre audience notamment sur le digital. 2) L’enrichissement de nos programmes musicaux avec plus de concerts en direct et 3) le renforcement nos rendez-vous d’information.

media+

Vos audiences ont doublé en 6 ans, et cela malgré un faible nombre d’émetteurs dont vous disposez. Votre positionnement accessible et exigeant porte-t-il ses fruits ?

Etienne MOUGEOTTE

Absolument ! Sur l’information, on prend notre temps tout en restant connecté à l’info. 1,2 million d’auditeurs nous écoutent chaque jour, soit 2,2% d’audience cumulée. En dix ans, la station a doublé son audience et les 28.000 auditeurs supplémentaires enregistrés entre 2014 et 2015 sont, en outre, âgés de moins de 50 ans. Le digital est un levier puissant pour notre audience, notamment dans les zones où nous ne possédons pas de fréquences FM. A ce jour, nous souhaitons poursuivre notre croissance en conquérant de nouveaux auditeurs à la fois sur la bande FM mais aussi et surtout sur le numérique. Nous enregistrons une croissance de +20% d’audience sur le web. Nous avons battu de nouveaux records avec plus de 2 millions d’écoutes actives par mois sur notre player web et mobile. Le potentiel est bien présent.

media+

Comment allez-vous accentuer vos efforts sur le numérique ?

Etienne MOUGEOTTE

Aujourd’hui, un auditeur sur trois écoute Radio Classique sur le numérique. Par conséquent, nous voulons conditionner et mettre en avant le meilleur de notre application sur mobile et tablette. Nous comptabilisons 300.000 téléchargements de nos applications. Notre présence sur Apple Watch rencontre aussi une belle percée. Radio Classique est devenue ainsi la 8ème radio la plus écoutée sur les plateformes digitales. Être pionnière et à l’écoute des nouveaux comportements est capital pour la radio et son avenir.

media+

Quel positionnement musical pour Radio Classique ? Plus de live, de diversité?

Etienne MOUGEOTTE

Chaque semaine, nous proposons un nombre important de directs, notamment le soir. Radio Classique est une radio vivante qui a l’ambition de faire aimer le classique au plus grand nombre. Nous diffusons en live une cinquantaine de concerts chaque saison. Nous capterons à la Philharmonie de Paris, 4 grands concerts des plus grands orchestres internationaux. Nous avons aussi développé nos propres productions : «Radio Classique fait son Cinéma» au Grand Rex à Paris le 18 septembre, et «Le Grand Concert de Noël de Radio Classique» à l’Auditorium de Bordeaux les 17, 18 et 20 décembre et à la Philharmonie de Paris le 21 décembre 2015.