F. HOUZOT (BeIN Sports) : « Nous n’avons pas des objectifs d’audience pour l’e-sport »

199

Lundi 4 novembre, BeIN Sports a présenté son offre e-sport pour la saison 2019-2020. L’occasion pour média+ d’évoquer cette thématique avec Florent HOUZOT, directeur des programmes et des émissions chez BeIN Sports.

media+

Quelle est l’offre e-sport proposée par BeIn Sports pour cette saison ?

Florent HOUZOT

BeIN Sports, diffuseur officiel de l’eLigue 1, propose chaque samedi à 22h15 sur BeIN Sports 1, le magazine «BeIN eLigue 1». Dans ce dernier, nos animateurs Bruce et Brak reviennent sur l’actualité du jeu EA Sports FIFA. De plus, nous proposons aussi le magazine «BeIN eSports», chaque lundi à 21h. Le duo Laure Valée et Kevin «Tweekz» Rémy revient sur les compétitions eSport en cours, dévoile les résultats et accueille un invité pour évoquer l’actualité de la discipline. A chaque fois que nous mettons un programme à l’antenne, il doit être premium, exclusif et présenté par un talent. Ces deux magazines prennent en compte ces 3 exigences.

media+

Quel est votre contrat concernant la eLigue 1 ?

Florent HOUZOT

Il s’agit de notre dernière saison en tant que diffuseur exclusif de la eLigue 1. La LFP aura ensuite en charge d’organiser le prochain cycle sur le marché. BeIN Sport avait été choisi grâce à son offre et sa qualité de programmation. Nous assumons nos choix éditoriaux jusqu’au bout. Nous exploitons nos droits sur l’ensemble de nos supports.

media+

Pour les émissions d’e-sport, vous avez fait le choix d’une multidiffusion. Pourquoi ?

Florent HOUZOT

Nous avons un service de replay très performant. Sur la thématique de l’e-sport, nous nous adressons à des jeunes. Ces derniers connaissent très bien les réseaux sociaux et le monde du digital. Nos réseaux sociaux, Twitter et Facebook, sont très performants auprès de cette cible. Nous relayons l’ensemble de nos programmes sur ces réseaux.

media+

Quels sont vos objectifs d’audience ?

Florent HOUZOT

Nous n’avons pas des objectifs d’audience pour l’e-sport. Aucune de nos émissions a un objectif d’audience. Notre ambition est de recruter de nouveaux abonnés. Nous avons 3,4 millions d’abonnés et l’objectif est de les conserver. Notre taux de satisfaction est au-delà de 90%. Ce résultat est la preuve que notre offre est complète et riche. Au sein de notre grille, les magazines ont pour but de continuer à valoriser nos droits, alimenter la grille et apporter une expertise. Au-delà de l’audience, nous devons valoriser notre image et notre notoriété pour ainsi rester la référence sur l’e-sport.

media+

Que représente l’e-sport aujourd’hui ?

Florent HOUZOT

L’e-sport n’est plus un phénomène, c’est une véritable pratique. La Paris Games Week et d’autres évènements du genre permettent de réunir des milliers de fans. Nous avons fait le choix de passer par le prisme de la TV pour amener cette audience de fans qui étaient sur d’autres écrans dérivés. Pour nous aider à proposer un contenu différent et intéressant pour les fans de e-sport, nous avons fait appel aux compétences de Webedia. Nous ne pouvons pas nous permettre de proposer à cette audience un contenu identique à celui qu’elle trouve sur diverses plateformes.