F. PAU (Virgin Radio) : «Si une chaîne venait me proposer la diffusion de la matinale de Virgin Radio, ce serait avec grand plaisir»

23

Saison à enjeu pour Virgin Radio avec une matinale renouvelée, portée depuis la rentrée par Manu Payet. Comment se positionne aujourd’hui la station musicale du groupe Lagardère ? Entretien avec Frédéric PAU, Directeur délégué de Virgin Radio. 

Comment s’installe la nouvelle matinale de Virgin Radio ? 

Nous sommes très satisfaits. En à peine trois semaines, les auditeurs ont vraiment adopté Manu Payet. Il a toutes les valeurs de Virgin Radio en lui. Non seulement, c’est un animateur, un acteur mais aussi un humoriste. Il a une bienveillance incroyable et il transpire la gentillesse.Quand Camille Combal nous a annoncé son départ de la matinale, il a fallu trouver rapidement un remplaçant. J’avais en tête Manu Payet que je connais depuis 20 ans. Et ce qui me frappe le plus, c’est la relation qu’il entretient avec les auditeurs. Ma priorité a été de garder l’équipe de chroniqueurs à l’antenne, mais aussi les auteurs et même le standardiste. Manu Payet est donc venu sans équipe et en totale confiance. Dès septembre, je souhaitais attaquer fort avec l’organisation d’événements autour de lui. Mais à cause de la Covid, on ne peut vraiment rien faire. Pour autant, j’ai toujours un événement sur mesure autour de la matinale, prêt à dégainer dès que c’est possible.  

Au-delà de la matinale, la structure de grille de Virgin Radio est restée la même ? 

Oui, et encore plus cette année ! Mon objectif a été de consolider le reste de la grille pour me concentrer sur la nouvelle matinale, qui est la locomotive de la radio. C’était primordial. 

En soirée, Virgin Radio privilégie les best-of. Est-ce pour des raisons d’économie ou parce que vous n’avez pas trouvé l’incarnation idéale ?

J’ai un animateur radio en tête pour incarner cette tranche. Mais je le répète, ma priorité reste la matinale. Dès que je jugerais que cette dernière roule à 100%, je n’exclus pas de mettre en place un « soiring » avec une bande. Tout est une question de timing.  

Aucun virage musical n’est prévu dans votre positionnement pop-rock-électro ?

Nous conservons l’ADN de cette radio, avec un bon équilibre entre les genres musicaux, mais aussi les hits confirmés et les nouveaux titres. Les auditeurs viennent chercher sur Virgin Radio des titres que l’on entendra partout ailleurs ensuite. Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux talents. Les titres, je les repère souvent avant qu’on me les propose. 

Quelle est votre offre de podcasts ? 

Nos auditeurs peuvent retrouver toutes nos émissions en replay. La matinale de Manu Payet enregistre d’excellents téléchargements dans sa version longue. Chaque membre de l’équipe de la matinale anime généralement une émission en parallèle, en podcast. Pour le faire-savoir, on se sert énormément des réseaux sociaux pour les promouvoir. 

Autre tendance, la captation d’émissions radio en TV. Est-ce envisagé chez vous ?  Ce n’est pas d’actualité ! Mais si une chaîne de télévision venait me proposer la diffusion de la matinale de Virgin Radio, ce serait avec grand plaisir.