Festival Présences de Radio France : une compositrice finlandaise à l’honneur

440

Une compositrice d’origine finlandaise, Kaija Saariaho, installée de longue date en France, est à l’honneur du festival de musique contemporaine de Radio France «Présences» du 10 au 19 février. Les femmes compositrices sont encore plus rares que les femmes chefs d’orchestre. Kaija Saariaho fait partie d’une génération d’artistes finlandais de haut vol, pour ne citer que Esa Pekka-Salonen, Anssi Karttunen, Karita Mattila etc. Cette belle femme de 64 ans au sourire lumineux, connue dans le monde entier, a notamment composé plusieurs opéras en français.Son opéra «L’Amour de loin» (2000) vient d’être repris au Met de New York, retransmis dans les cinémas Gaumont-Pathé en France. «Adriana», également sur un livret d’Amin Maalouf a été créé à l’Opéra Bastille en 2006. Son dernier opéra «Only The Sound Remains», créé à Amsterdam en mars dernier, sera repris en 2018 à l’Opéra de Paris. Elle a composé de très nombreuses pièces vocales et pour orchestre, dont le festival donnera un large éventail (26 oeuvres au total). Avec les 52 autres oeuvres d’une quarantaine de compositeurs au programme, ce sont 78 compositions contemporaines qui sont présentées au public lors de 18 concerts à petit prix (5 euros, 10 euros ou gratuits). Outre les formations de Radio France (le National, le Philharmonique, le choeur et la maîtrise) des ensembles sont invités dont le Quatuor Diotima, Accroche Note etc. Le concert d’ouverture (10 février) donnera notamment «Graal théâtre», une des oeuvres les plus jouées de la compositrice installée à Paris depuis un stage en 1982 à l’Ircam, l’institut de recherche fondé par Pierre Boulez. Samedi 11, un concert «tout public» proposera des «miniatures» dans un esprit burlesque aux titres évocateurs («Chaperon express» ou «Blanche-Neige express») avec la Maîtrise de Radio France. Le 16 février, le choeur de Radio France et l’Orchestre national de France donneront la grande fresque symphonique «Orion» et True Fire, la toute dernière oeuvre vocale de Kaija Saariaho. Le concert du 17 février propose une rencontre rare entre baroque (Purcell) et musique d’aujourd’hui, avec l’Orchestre baroque de Finlande dirigé depuis le violon par Anti Tikkanen. Des extraits du Livre d’orgue d’Olivier Messiaen marqueront le 1er récital d’orgue à Présences sur le nouvel instrument installé dans l’Auditorium, le samedi 18 février. Tous les concerts de 20h00 sont diffusés en direct sur France Musique.