France 2 : Stéphane Bern espère susciter «un regain d’engouement» dans l’Hexagone pour l’Eurovision 2018 

347

Stéphane Bern espère susciter «un regain d’engouement» dans l’Hexagone pour la finale de l’Eurovision 2018 à Lisbonne, qu’il coprésentera sur France 2 avec le chanteur Christophe Willem le 12 mai. «Je veux que l’Eurovision redevienne un show populaire, un show qui est regardé et apprécié par les Français, qu’on lui enlève cette connotation qu’il avait longtemps eue de ringard», a déclaré l’animateur de France 2. Le concours musical européen rassemble plus ou moins de 200 millions de téléspectateurs dans le monde chaque année. En 2017, France 2 en avait compté 4,7 millions. La chaîne a prévu une demi-journée spéciale pour promouvoir l’évènement. Outre la découverte de la capitale portugaise au côté de Stéphane Bern avec son émission «Escapade à…», la chaîne diffusera également un documentaire qui retrace l’histoire de l’Eurovision, revenant sur les temps forts des 62 années précédentes. Les deux demi-finales de l’Eurovision, présentées par Christophe Willem et l’auteur-compositeur André Manoukian, seront diffusées les 8 et 10 mai sur France 4. La France n’y participe pas, qualifiée d’office en finale grâce à son importante contribution financière. Si le service public réalise là une de ses meilleures audiences de l’année, le programme peine à susciter un intérêt semblable à celui observé dans les pays nordiques par exemple, où le concours est une véritable institution, et ce malgré la 6e place du chanteur Amir en 2016. «Je crois qu’il y a un regain d’engouement pour l’Eurovision en France», a estimé Stéphane Bern à la sortie d’une conférence de presse organisée par France Télévisions. En janvier, le télé-crochet «Destination Eurovision» avait permis au public français de choisir son candidat pour Lisbonne. «Une première en France (…) alors que les autres pays européens le font depuis longtemps», a souligné la directrice exécutive de France 2, Caroline Got. C’est le duo pop moderne Madame Monsieur, avec leur titre «Mercy», qui a été désigné pour aller défendre les couleurs de la France. «Un choix populaire» selon Mme Got. Cette chanson, qui raconte la naissance d’un enfant d’une migrante à bord d’un bateau humanitaire, «véhicule un message d’amour, de tolérance», a ajouté Stéphane Bern. La dernière victoire française remonte à 1977, avec «L’Oiseau et l’Enfant» chanté par Marie Myriam.