France Monde: «pas de licenciement», conséquences sur l’emploi (Benamou)

    143

    La création de France Monde n’amènera pas de «licenciement sec», mais permettra des «synergies» entre les services des trois composantes (RFI, France 24 et TV5Monde) avec d’éventuelles suppressions de postes, a déclaré samedi au Sénat Georges-Marc Benamou, conseiller de Nicolas Sarkozy. «Il n’y aura pas de licenciement sec», a affirmé le conseiller de Nicolas Sarkozy pour la culture lors d’un colloque organisé à l’occasion de la deuxième journée des Français de l’étranger. L’évolution de l’emploi ne fait pas l’objet de «chiffrage précis» dans le rapport sur la réforme de l’audiovisuel extérieur, a-t-il ajouté, mais on peut s’attendre à des suppressions de postes quand trois sociétés se regroupent pour travailler «en synergie dans les domaines techniques, juridiques et commerciaux». Ces réductions de postes éventuelles, a-t-il dit, ne seraient pas décidées pour «faire des économies», mais «pour mieux utiliser l’argent du contribuable». Le journal «Les Echos» écrivait récemment que, selon un rapport écrit par des conseillers du président de la République, quelque 180 postes seraient supprimés, soit une réduction de 10% des effectifs des trois entreprises concernées.