France TV/ manque à gagner pub: autour de 15 millions d’euros (Pflimlin)

125

 

Le manque à gagner publicitaire de France Télévisions devrait se situer «autour de moins 15 millions d’euros là où nous avions craint le chiffre de moins 23» a déclaré Rémy Pflimlin le PDG du groupe audiovisuel public, mercredi devant les députés. «Nous avons une chute importante de la publicité au 1er semestre (2013, ndlr). Elle s’est traduite pour nous par un résultat de moins 10 millions de publicité par rapport au budget à fin août», a-t-il expliqué lors d’une audition à l’Assemblée nationale. «Octobre et novembre ont été des mois nettement meilleurs à ceux du début de l’année», a poursuivi Rémy Pflimlin, précisant que, «à fin novembre, nous sommes à moins 12 millions» d’euros. «Moins 12 par rapport aux moins 10 de fin août, ça veut dire que nous sommes en train d’atterrir. C’est un atterrissage que connaissent les autres médias aussi. Il est lié à une demande (…) et donc des investissements publicitaires qui semblent se maintenir et ne plus baisser», a-t-il expliqué. «Ce qui nous donne à penser que l’atterrissage fin d’année pourrait être, en fonction du mois de décembre, autour de moins 15 millions (d’euros) là ou nous avions craint le chiffre de moins 23», a conclu le PDG de France TV. Pour ajuster sa stratégie à des ressources en baisse, le conseil d’administration du groupe audiovisuel public a adopté fin octobre un avenant à son Contrat d’objectifs et de moyens (COM) 2013-2015. Ce plan, déjà examiné par le Parlement et le CSA, prévoyait jusqu’ici un déficit d’environ 133 millions d’euros en 2013,  dont 40 millions de pertes pour le groupe et une provision de quelque 89 millions d’euros pour financer un plan de départs volontaires.