G. TROLY (RMC Découverte) : «Plus de 40% du chiffre d’affaires de la chaîne est investi dans la production originale»

501

Lancée en décembre 2012 avec la volonté de créer une chaîne s’appuyant sur un positionnement thématique inédit, RMC Découverte a réussi son pari d’être leader de la TNT HD et cela pour la 3ème année consécutive. Les détails avec Guénaëlle TROLY, Directrice Générale Adjointe de RMC Découverte.

media+

Chaîne leader de la TNT HD, comment RMC Découverte compte-t-elle poursuivre cette dynamique ?

Guénaëlle TROLY

Notre positionnement est clair et identifié. L’axe est de proposer essentiellement des documentaires factual qui allient connaissance, savoir et divertissement. Depuis le démarrage de la chaîne, notre volonté est de lancer des productions originales. Très régulièrement, plus d’une fois par semaine, nous sommes en mesure de programmer des films qui nous sont propres. A ce jour, plus de 40% du chiffre d’affaires de la chaîne est investi dans la production originale, offrant à RMC Découverte une véritable identité. Nous conservons nos 5 piliers : science, histoire, technologie, aventure et real life.

media+

Quels sont vos formats privilégiés en production originale ?

Guénaëlle TROLY

Nous travaillons beaucoup sur le 52’. Concernant les unitaires et les soirées spéciales, on mise sur des formats un peu plus longs, de 70 à 90’. La chaîne compte 400 heures de programmes déjà produits, et plus de 200 heures en cours de fabrication. Parmi les projets, on va s’intéresser à ce qui se passe «Dans le tête d’un joueur de poker» (Docland Yard). On s’est engagé sur la série documentaire «La France des Mystères» (Morgane Production) pour une dizaine d’épisodes. Terminal 9 Studios nous prépare un 4X52’ sur l’aviation et les aéroports. Pour 2017, nous préparons «La science des colères de la Terre» avec Eclectique Production en 6X52’. En préparation aussi, des séries documentaires sur la construction des cathédrales, Versailles ou encore le Viaduc de Millau …

media+

RMC Découverte a-t-elle l’intention de diversifier ses incarnations à l’antenne ?

Guénaëlle TROLY

Oui, nous diversifions les visages. A ce titre, Serge Tignères, réalisateur et historien incarne la collection «Champs de bataille» (Phare Ouest Productions). Il y a aussi Yann-Arthus Bertrand, à qui nous avons racheté la collection de «Vu du ciel». A chaque fin de numéro, nous proposons «Vu du ciel, ça continue» (Keep in News), un magazine qui revient sur un des personnages du film, des années après. Thomas Misrachi, journaliste et reporter sur BFMTV coréalise la collection de 52’ «Embarqué» (Docland Yard) dans laquelle il s’embarque dans des missions de l’armée. Nous pouvons aussi évoquer Dominique Rizet qui nous propose la collection «Victimes: leur vie a basculé» (TéléParis).

media+

De «Top Gear» à «Wheller Dealers», RMC Découverte s’est spécialisée dans l’adaptation de formats US. Allez-vous poursuivre cette politique ?

Guénaëlle TROLY

Absolument ! Après, c’est une question d’opportunité. Nous aimerions trouver un format axé sur la science. Concernant «Top Gear France» (BBC Worldwide France), la saison 2 a confirmé le succès de l’émission avec 757.000 téléspectateurs en moyenne. Elle réussit ainsi le pari de surpasser les audiences de la saison 1, dont le 1er épisode détient encore le record d’audience de la chaîne avec 995.000 téléspectateurs. Pour la 3ème saison qui aura 14 épisodes, 2 ont été tournés à l’étranger, au Japon.