Grande-Bretagne : le duel Branson-Murdoch pour ITV prend une tournure politique

    374

    Richard Branson a lancé de nouvelles attaques contre Rupert Murdoch dans le cadre de leur bataille pour le rachat de la télévision ITV, en accusant le gouvernement britannique d’avoir peur du magnat des médias, selon des propos rapportés mercredi dans la presse. La direction de ITV a rejeté mardi une OPA de 4,7 milliards de livres (7 milliards d’euros) du câblo-opérateur américain NTL, dont Richard Branson est le premier actionnaire. Vendredi, le bouquet satellite BSkyB, que contrôle Rupert Murdoch, avait acheté 17,9% du capital de ITV dans un raid boursier pour contrer les ambitions de NTL. La régulation britannique des médias interdit à BSkyB de détenir plus de 20% de ITV, le grand concurrent de la BBC sur le réseau hertzien. Mais sa participation de 17,9% a suffi, selon les analystes, à compromettre les chances de réussite de l’OPA de NTL. Comparant BSkyB et son propriétaire à un «gorille de 400 kilos», Richard Branson a appelé le gouvernement britannique à «se lever contre» Rupert Murdoch et son empire des médias, au nom du principe de pluralité. «Il y a une semaine, ITV était très enthousiaste à l’idée d’une fusion. Une semaine plus tard, ils disent non. La seule chose qui a changé en une semaine, c’est que Murdoch a acheté presque 20% de l’entreprise», a-t-il déploré.