Gulli veut devenir «une véritable chaîne généraliste familiale»

    292

    La chaîne Gulli, deuxième des chaînes gratuites de la TNT au niveau national avec 1,7% de part d’audience en juillet, fait le pari d’être, «plus qu’une chaîne jeunesse», «une véritable chaîne généraliste familiale», ont indiqué jeudi ses dirigeants lors d’une conférence de presse. Forte d’une progression de 25% de l’audience enfants et de 120% de l’audience adultes en un an, Gulli axe sa nouvelle grille (dont le coût a augmenté de 15% par rapport à l’année dernière) sur des «programmes tous publics», dans une «grande variété de formats», a précisé Karine Leyzin, directrice des programmes. L’animation, qui occupe 65% de la grille, reste le genre le mieux représenté, et bénéficie d’une «intensification de la politique de coproduction». En ce qui concerne le documentaire, des sujets sur l’histoire et l’environnement viennent compléter ceux sur le monde animalier et la science. Parmi les trois magazines inédits, «Qui l’a lu?», émission littéraire jeunesse parrainée par Patrick Poivre d’Arvor, a pour but de «redonner goût à la lecture aux enfants» et de «guider les parents dans le monde de la littérature jeunesse». «C moi qui régale!», magazine de cuisine et de conseils nutrition, sera quant à lui parrainé par le chef Pierre Gagnaire. La fiction est également à l’honneur, avec l’apparition d’une case cinéma le jeudi soir en première partie de soirée. Fruit d’un partenariat entre Lagardère Active et France Télévisions, Gulli émet depuis le 1er septembre en continu, ce qui lui donne «un nouveau statut», a déclaré Emmanuelle Guilbart, Directrice Générale de la chaîne. L’objectif pour cette rentrée est de «rester dans les trois premières chaînes de la TNT», a-t-elle ajouté.